RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Je me souviens de toi, Oscar Niemeyer.
Le dernier moderniste...
E.D.T., le 10 octobre 2017
Oscar Niemeyer/La Casa das Canoas, Rio de Janeiro. 1952_Mathieu Salvaing-Assouline
Oscar Niemeyer/La Casa das Canoas, Rio de Janeiro. 1952_Mathieu Salvaing-Assouline
 
Oscar Niemeyer a toujours accompagné de ses formes audacieuses  les métamorphoses de son pays quand elles s’orientaient vers la quête d’une identité aspirant à la modernité et au progrès social. « Je n’ai aucun enthousiasme pour l’architecture rationaliste avec ses limites fonctionnelles, sa rigidité structurelle, ses dogmes et ses théories. L’architecture est faite de songe et de fantaisie, de courbes généreuses et de grands espaces libres – tellement liés à notre architecture coloniale. Je me rappelle comment beaucoup m’accusaient de formalisme, de pénétrer dans les formes gratuites qu’ils craignaient tant. Je ne les ai jamais pris au sérieux. Le béton armé permet à l’architecte qui a le sens de la poésie de s’exprimer. Il faut savoir inventer, en faisant appel à toutes les techniques qui sont à notre disposition. Pourquoi se soumettre à des règles, à des principes intangibles ? »

Aujourd’hui, son cabinet est installé au dernier étage d’un immeuble de la plage de Copacabana, où il dirige une équipe d’architectes de trois générations. Son horizon, c’est l’océan Atlantique.


Oscar Niemeyer/Brasilia iItamara Center_O.N.
Oscar Niemeyer/Brasilia iItamara Center_O.N.
 
Oscar Niemeyer/Brazilian National Congress in Brasilia
Oscar Niemeyer/Brazilian National Congress in Brasilia
 
www.niemeyer.org.br

<   1  2  3  4    
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online