RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
The Model as Muse : Embodying Fashion
The Model as Muse
Embodying Fashion
H.K. + LB, le 1 juin 2009
Model as Muse/Peter Lindbergh_Naomi Campbell_Geoffrey Beene, 1990
Model as Muse/Peter Lindbergh_Naomi Campbell_Geoffrey Beene, 1990
 
The Model as Muse explore les relations intimes qui unissent les créateurs et leurs mannequins fétiches. De Carla à Naomi, de Cindy à Linda en passant par Twiggy, les modèles ne sont pas seulement des jolis cintres, leur physique, leur culture, leur jeunesse aident les créateurs de mode à capter et comprendre l'air du temps. En effet, à chaque époque correspondent un ou plusieurs visages qui personnifient littéralement les aspirations et l'esthétique de leur génération. C'est pour témoigner de cet aller-retour incessant entre les créateurs et leurs muses que le Met (aidé par le maître à créer de Louis Vuitton Marc Jacobs) a choisi d'exposer 80 chefs d'oeuvre de la haute-couture et du prêt-à-porter. Mais aussi des photographies de mode, des publicités, des clichés pris sur les podiums lors de défilés ainsi que des petits films, tout au long du parcours, permettant de comprendre l'époque des vêtements présentés.

L'exposition démarre dans l'immédiat après-guerre, avec le règne de Dior et de son "New Look", la prolifération des agences de mannequins. Ce terreau permis l'émergence de personnalités fortes parmi les modèles, telles que Dovima, Dorian Leigh ou Suzy Parker. Ces femmes ont incarnés l'âge d'or de la haute-couture et des photographes comme Irving Penn, Richard Avedon et Cecil Beaton ont capturé ce nouvel idéal féminin sophistiqué. Dans les années soixante, la jeunesse explose. L'exposition propose ainsi toute une mise en scène autour du film culte de William Klein Qui êtes-vous, Polly Maggo (1966). C'est l'époque Paco Rabanne, Courrèges... et c'est le règne des mannequins frêles et arty Twiggy, Verushka ou Jean Shrimpton.

Model as Muse/Peter Lindbergh_Naomi Campbell, Linda Evangelista, Tatjana Patitz, Christy Turlington et Cindy Crawford en Giorgio di Sant'Angelo, Vogue anglais, janvier 1990
Model as Muse/Peter Lindbergh_Naomi Campbell, Linda Evangelista, Tatjana Patitz, Christy Turlington et Cindy Crawford en Giorgio di Sant'Angelo, Vogue anglais, janvier 1990
 
Après les swinging sixties, les seventies voient le retour à l'honneur des grandes filles saines, très américaines. Lisa Taylor ou Jerry Hall incarnent ce nouveau type de mannequin. A l'opposée, les beautés "ethniques" font enfin leur apparition sur les podiums et en photos, célébrées notamment par Yves Saint Laurent. A leur tête : Mounia et Kirat. Les années 80, années du fric, de la frime et des supermodels, femmes-déesses à la beauté surréaliste qui ont marqué toute une génération de petites filles. Stephanie Seymour, Cindy Crawford, Linda Evangelista, Naomi Campbell, Christy Turlington... Ce quintet sublime a même réussi pendant une décennie à quasiment éclipser les vêtements qu'elles étaient censés représenter  ! La dernière décennie du XXe siècle s'adonne au grunge. Désabusée, revenue de tout, la jeunesse écoute Nirvana, ne croit plus en un futur riant et fuit la sophistication. A l'écoute du monde autour d'eux, les créateurs de mode (Donna Karan, Prada, Helmut Lang...)

    1  2  3   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online