RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Les scientifiques du CNRC élucident les mystères de la Joconde
-
CNRC/NRC, le 28 septembre 2006
 
Il aura fallu 25 ans pour que la technologie du laser 3D couleur exclusive à l'ITI-CNRC passe du simple concept – jeté sur papier par le chercheur Marc Rioux - à un outil capable de reproduire en couleurs un objet avec détails d'une largeur inférieure à celle d'un cheveu humain. Le développement de cette technologie résulte d'une convergence unique des arts et de la science. Depuis 20 ans, on ne cesse d'améliorer le scanneur 3D et de s'en servir pour rassembler des données sur de précieux artefacts et oeuvres d'art dans les musées du Canada et d'ailleurs.

« Notre travail sur la Joconde a provoqué l'avancement de la technologie encore plus que toute autre oeuvre d'art examinée auparavant », affirme François Blais, chercheur à l'ITI-CNRC et actuel responsable du développement de la technologie 3D.

Avant de s'envoler pour Paris, l'équipe de l'ITI-CNRC a procédé à des simulations précises du processus de numérisation. Habituellement, la Joconde, réalisée entre 1503 et 1506, n'est retirée de la cellule à environnement contrôlé où elle réside qu'une nuit par an, pour une vérification. Les chercheurs de l'ITI-CNRC en ont eu deux, entre le 18 et le 20 octobre 2004, afin de numériser le dos, le devant et les côtés du tableau en trois dimensions. Ils y ont travaillé chaque nuit, de la fermeture du Louvre jusqu'à l'aube, moment où le tableau était réinstallé à sa place d'honneur, afin que les visiteurs du lendemain puissent l'y admirer.

 
<   1  2  3  4  5  6   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online