RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Alexis Aliocha Peskine : 20 trucs que vous devriez savoir sur Alexis Peskine…
Alexis Aliocha Peskine
20 trucs que vous devriez savoir sur Alexis Peskine…
Zanoah Bia, le 17 septembre 2012
Alexis Peskine est né (1979) à Paris, France. Il a été boursier Fulbright en 2004 et a reçu son diplôme de Bachelor of Fine Arts à l’université Howard de Washington DC, de même que son Master of Digital Art et son Master of Fine Arts au Maryland Institute College of Art (MICA) de Baltimore. L’utilisation du graphisme et des idées commerciales dans l’art de Peskine lui vient de sa première formation liée aux arts graphiques.

L'Interview

EgoDesign. : Qui êtes-vous ? Comment vous décririez-vous ?


Alexis Peskine : Je suis un artiste, un observateur, un penseur, un éternel apprenti, une âme sensible, un voyageur, un amateur de musique. J’essaie de comprendre les gens et les diverses situations socio-culturelles se déroulant dans le monde. D'une manière générale, j’accorde beaucoup d'intérêt à la culture.

E.D. : Parlez-nous un peu de votre travail ?


A.P.: C’est un travail en apparence très graphique, simple, propre mais faisant appel à des techniques élaborées, à une pincée d’humour ou du cynisme artistique. Conceptuellement, c’est un travail qui évoque souvent l’identité. Dans mon travail, j’aime souvent inclure des icônes populaires pour ensuite les pervertir. J’utilise des icônes populaires pour que le public établisse un lien direct avec mon oeuvre. Le spectateur reconnaît un symbole mais est amusé ou déçu par la manière dont cet icône est représenté dans mon oeuvre. La raison pour laquelle j’utilise des techniques élaborées et impressionantes - un choix esthètique très graphique - est traduite par le désir de marquer le spectateur et de retenir l’attention du plus grand nombre de persones. Par exemple, beaucoup de gens réagissent à la vue de mes oeuvres faites avec des clous, ou sont amusés par l’utilisation des matériaux du quotidien comme le savon par exemple. Les materiaux de mes oeuvres sont choisis de manière á ce que celles-ci atteignent un certain niveau métaphorique. Ainsi, les clous traduisent l’idée qu’un people ou un individu peut ressortir plus fort après l’épreuve de la souffrance. Cette idée de transcendance est un thème récurrent dans mon travail.

Alexis Peskine_Word?, 2002
Alexis Peskine_Word?, 2002
 
E.D. : Quelle est votre philosophie de création ?

A.P.: Créer des oeuvres à la fois raffinées et populaires. Rapprocher la pop art et l’élitisme. Ainsi, je crée des images très simples pour évoquer des sujets compliqués tout en y ajoutant une touche de cynisme.


Alexis Peskine_Mariam.
Alexis Peskine_Mariam.
 
E.D. : Quelles sont vos influences, inspirations ?

A.P.: Il y a deux types d’influences : Les éléments qui influencent mon travail sur le plan conceptuel et esthétique.  Conceptuellement, je suis influencé par les nouvelles, par les livres, par la publicité et par ce que j’observe dans la société. J’aime aussi beaucoup les films documentaires et les comportements humains partout où je voyage. Esthétiquement, mes influences varient des jouets aux clips, aux magazines, en passant par la photo de mode, la publicité et les films. J’apprécie l’art classique et l’art pop en général. J’aime beaucoup les artistes tels que Takashi Murakami, Andy Warhol, Chuck Close, Jeff Koons, Damien Hirst, Ron Mueck, César, Jean Dubuffet, Eugène Delacroix, Jean Paul Goode, David La Chapelle, Michel Gondry, Hype Williams, Jean-Michel Basquiat, Chéri Samba, Matt Groening, Masami Kurumada (Les Chevaliers du Zodiaque), le travail de mes amis Jordan Eagles et Hank Willis Thomas, Titus Kaphar, Ellen Galagher, Jota Castro, Satch Hoyt, mon frère Anthony Peskine, Tedra Wilson.  Mon travail a aussi été beaucoup influencé par celui de mon mentor á New York, Eric Chapeau (il a un atelier de restauration de meubles antiques et de pianos} et a apporté beaucoup à ma technique. Quand je suis à Paris, je passe beaucoup de temps au Louvre pour regarder et m’inspirer de la variété de chef-d’oeuvres d’époques anciennes en passant par la composition de peintures Byzantines, au drapé, mouvement, au gestuel et à la poésie des sculptures Classiques Grèques et Italiennes, jusqu’aux motifs, à la technique et aux textures que l’art Africain - de l'Égypte en passant par le Bénin - nous a apporté.


    1  2  3  4   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online