RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Paul Laurendeau
Journal Photographique
Emcie, le 9 septembre 2006
« Dans mon travail, il y a toujours cette obsession du trou, du tunnel et du vertige, ces vérités premières qu’aucune autre forme d’art n’arrive à rendre avec autant de force. Seul l’espace interroge le corps dans son rapport toujours problématique avec la sensation d’être plongé dans le champ perceptuel, champ que l’homme modifie sans cesse en quête d’une soutenable identification. »

L9, Paul Laurendeau
L9, Paul Laurendeau
 
« On ne voit pas à travers des murs. Pour se situer, on ne peut qu’imaginer la suite à partir de ce que l’on voit. Si ce que l’on voit n’est pas orienté, on ne sait vraiment pas comment on peut arriver à anticiper quoique ce soit. Pour être lisible, l’espace doit être marqué de ce rapport spéculaire, de cet effet de double que l’homme entretient avec l’image toujours évanescente de son être. »

L9, Paul Laurendeau
L9, Paul Laurendeau
 
"Aujourd’hui, les gens parlent de transdisciplinarité, comme si la métaphore allait en faire émerger une qui serait architecturale. Cette idée de progrès est tout à fait étrangère au désir. En art, la question n’est pas de trouver la nouvelle forme qui saurait cristalliser un fantasme inédit mais de trouver la bonne forme. Dans sa relation au corps de l’autre, ce n’est pas la nouvelle, mais immanquablement la bonne forme qui est constamment recherchée."

Désert - 6e Manifestation internationale vidéo et art électronique Montréal, Champ Libre
Désert - 6e Manifestation internationale vidéo et art électronique Montréal, Champ Libre
 
www.paullaurendeau.com

<   1  2  3  4    
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online