RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Le design encore en accès réservé ?
L’utile peut être beau, le beau doit être accessible
Gérard Laizé, le 26 mars 2012
Presse-citron_Philippe Starck
Presse-citron_Philippe Starck
 
Des exemples rares…

Voilà des enseignes rentables, dynamiques et surtout proposant des produits abordables par une grande majorité de la population. Reste que si l’offre surfe sur les tendances en vogue (naturel, ethnique, noir et blanc…), la griffe de designers y est peu (voire pas) mise en avant. A tel point que lorsque Conforama, numéro un français et deux mondial de la distribution du meuble, décide de marquer ses 40 ans, il choisit de créer l’événement en faisant appel à… des designers. « Nous voulions exprimer notre signature avec une touche particulière et étonner les gens, » explique Laurent Mussigmann, directeur opérationnel chez Conforama. Un concours est lancé auprès des élèves de Olivier de Serres, Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art fin décembre 2006.


Fauteuil Manga_Umo Masada
Fauteuil Manga_Umo Masada
 
L’objectif est de concevoir des lignes davantage « tendances que design, connotation qui ne s’inscrit pas dans notre légitimité ». Conçus par des collectifs d’étudiants et proposés en série limitée, Wing by Confo (1) et Slam by Confo (2) - respectivement d’inspiration baroque et jardin - seront un succès en magasins en avril 2008. Augurons qu’après une telle expérience réussie cette démarche s’installe de manière permanente avec des designers professionnels. 
La création à vocation populaire serait-elle devenue si timorée en ce début du XXIème siècle qu’il faille rechercher les audaces des années 70… Quand Sacha Cohen retrouve le moule d’origine du tabouret Tam Tam (12 millions d’exemplaires vendus durant les années pop) son initiative de le rééditer en 2002 fait mouche. La mouture réalisée par Branex Design dépasse désormais le million de pièces, une renaissance que son créateur Henry Massonnet aura pu apprécier avant son décès en 2005. « Vendu pour une vingtaine d’euros, en plastique moulé en France, ce tabouret est vraiment un produit accessible acheté volontiers par paire, » se félicite Virginie Cohen, responsable commerciale.

Pod of Drawers_Marc Newson
Pod of Drawers_Marc Newson
 
Une déclinaison en enceinte acoustique (3) commercialisée en septembre 2008 fait déjà un tabac en presse. Rappelons que le tabouret El-Vis, édité en 2004 par Branex Design, dont le design est de Cécile Troïtsky et Achille Habay, a fait l’objet d’une Aide à Projet  VIA en 2002.
95 % des collections Habitat sont exclusives, essentiellement conçues par le studio design intégré. Entré en novembre 2007, Theo Williams a sous sa houlette une dizaine de personnes, ses premières gammes sont attendues pour le printemps-été 2009. A l’exception de Very Important Product (4), label lancé en 2004 pour les 40 ans de l’enseigne et enrichi régulièrement par les contributions de créateurs invités, « il est vrai que les designers sont peu mis en avant en magasin, » reconnaît-on à la communication. Très urbain, Habitat revendique une montée en gamme, un positionnement de « masstige », néologisme associant grande consommation et prestige. « Tout le monde peut acheter chez Habitat, mais tout le monde ne peut pas tout acheter, » nuance subtilement Paul-Henri Cecillon, son directeur général France.
Ce qui est contraire au principe d’origine « l’utile peut être beau, le beau doit être accessible » Térence Conran.

<   1  2  3  4   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online