RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Dominique Perrault
De «l’esprit de géométrie» à «l’esprit de finesse»
Frederic Migayrou + Luis Fernandez-Galiano, le 16 juin 2008
DOMINIQUE P./LUXEMBOURG_COUR_EUROPEENE
DOMINIQUE P./LUXEMBOURG_COUR_EUROPEENE
 
La bibliothèque marque une étape, un point d’équilibre, où Dominique Perrault assume le principe d’une disparition de l’architecture, d’un certain état de la représentation de la forme et de l’objet, pour lui substituer l’élaboration d’un dispositif qui ne trouve son identité, sa résolution, que dans la participation et l’usage, dans un métissage symbolique et fonctionnel qui lui donne corps. Toute l’oeuvre de Dominique Perrault interroge l’aspect figural de l’architecture, sa capacité à faire sens, à construire une image dynamique tissée de valeurs sociales et culturelles. Formé dans des écoles d’architectures encore secouées par la crise globale des derniers dogmes idéalistes, l’architecte devait assumer les conséquences d’une lecture socio-historique substituant à un formalisme de l’objet architectural un rationalisme historique réévaluant la constance de typologies constructives. […].

DOMINIQUE P./Bâtiment à logements_Lille
DOMINIQUE P./Bâtiment à logements_Lille
 
Dans ce contexte, Dominique Perrault élève son premier bâtiment (usine Someloir, 1981-1983), un parallélépipède compact habillé d’un bardage métallique horizontal soigné, édifice dont la façade latérale rappelle la villa Savoye avec ses pilotis et sa fenêtre en bande. Proche par son aspect industriel du centre médical du Val Notre-Dame construit à Bezons par Jean Nouvel (1980), le projet de Dominique Perrault se refuse néanmoins à tout effet, à toute narrativité, l’ornement étant alors revendiqué par Jean Nouvel comme un «moyen de mettre en relation des signes nombreux et différents […]. L’ornement n’est plus l’accessoire […]. C’est l’occasion de la connotation, de la parabole, du symbole ». À l’inverse, Perrault impose le paradoxe d’une capacité signifiante qui se refuse à l’éloquence. Ses premières réalisations font office de corps de recherche. S’y lit déjà un patient équilibrage entre la limitation des moyens et l’accentuation de l’effet figural de l’architecture […].

DOMINIQUE P./Hotel towers_Milan
DOMINIQUE P./Hotel towers_Milan
 
Dès lors, cette neutralisation radicale de tout effet stylistique, de toute connotation, de toute récurrence d’une forme historique, croisée avec l’affirmation d’une typologie industrielle posée comme le dénominateur commun d’une architecture qui a déteint sur l’ensemble de nos entrées de ville et de nos paysages urbains, infuse dans une authentique architecture du présent, ouverte sur une vaste réinterprétation de la notion de contexte, depuis la ville jusqu’au territoire. Dé-scription des contextes Le positionnement de Dominique Perrault se trame entre ce rationalisme, qui cherche à articuler des lois de composition d’éléments typologiques, et une compréhension structuraliste de la syntaxe architecturale, multipliant ainsi les jeux d’interrelations entre des composantes d’échelle et de valeur symbolique très disparates. […] Dans le même temps, Perrault dépasse la notion même d’objet architectural, en renversant le principe de sa définition. Il impose en effet la boîte, sorte de postulat vide, dépourvu de sens, qui devient le terme d’une résolution dénaturant, en les outrepassant, les fonctions supposées du programme. L’hôtel industriel Berlier (1986-1990) apparaît alors comme un manifeste, dans lequel s’exprime avec force la vision globale de l’architecte. […]

<   1  2  3  4  5  6   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online