RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Claudio Silvestrin
Tridimensionnalité de l’architecture moderne
G.T., le 2 juin 2008
Claudio Silvestrin_Verjee House, Londres
Claudio Silvestrin_Verjee House, Londres
 
G.T. : Vous avez également travaillé pour des lieux publics, pour la gastronomie d'un haut niveau... Quelle est la principale différence au niveau du projet entre le secteur public et celui privé ?

C.S. : Terra à terre, il y a beaucoup plus de compromis avec les projets publics, pas tellement au niveau des normes de sécurité mais parce que le client est poussé par le profit. Quand il s'agit d'ouvrages privés, des appartements ou des choses du même genre, le client y met davantage de poésie. Il n'est pas tenté par le désir de réaliser le plus possible. C'est le commettant qui fait un projet pour gagner de l'argent.

G.T. : Une question sur la lumière. La lumière est très importante dans vos projets. Je crois que celle naturelle soit l'optimum. Pour ce qui est de la lumière artificielle, s'agit-il chez vous d'une lumière qui se voit ou qui fait voir mais ne se voit pas ?

C.S. : La lumière se voit... Il faudrait toutefois éviter de faire voir la source, la lampe. J'essaie d'éviter le luminaire, l'abat jour. J'essaie de donner un sens abstrait...


Claudio Silvestrin_Open Cloister_Hombroich
Claudio Silvestrin_Open Cloister_Hombroich
 
G.T. : Je me souviens d'une interview accordée par Nanni, je crois qu'il a travaillé avec vous... il parlait naturellement de créer de la lumière qui ne se voit pas...

C.S.: La lumière doit se voir...

G.T. : Une dernière question sur l'ameublement, sur le design des objets. Le matériau naturel est particulièrement présent, immanent, aussi dans ce domaine, pour autant que je sache. Est-ce un choix précis que de travailler avec des surfaces en porphyre ou avec d'autres pierres " précieuses " ou une transposition de la philosophie conceptuelle ? S'agit-il de petites architectures ou est-il impossible de faire autrement selon vous ?

C.S. : Dans mon cas, ce sont vraiment des petites architectures... J'ai projeté dernièrement des sièges pour Poltrona Frau et les gens me disent : " on dirait des édifices ".


Claudio Silvestrin_Miroir lumineux I Massi
Claudio Silvestrin_Miroir lumineux I Massi
 
G.T. : Que pensez-vous des designers qui disent que les grands architectes sont très habiles quand il s'agit de faire du design mais qu'ils font, justement, de l'architecture ?

C.S. : En ce qui me concerne, j'essaie toujours d'apprendre des grands maîtres qui savaient aussi bien travailler à l'échelle urbaine que faire des maisons et des meubles... Il suffit d'observer le travail de Mies Van der Rohe, Le Corbusier... J'essaie de suivre cette voie.

G.T. : C'est parfait, nous avons même cité les grands architectes... Merci Claudio Silvestrin.

C.S. : Merci à vous.

www.claudioSilvestrin.com

<   1  2  3    
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online