RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Génération X : Village Global
Génération X
Village Global
Jean Christian Roy, le 22 juin 2006

Nous sommes tous ainsi liés dans une sorte de toile globale qui, à la moindre vibration, fait basculer le monde. Mais où se cache le monstre? 


Dans notre monde, si beau, si rayonnant, où tout est à la portée de la main, les biens de consommation sont les maîtres incontestés. Ils pullulent, se démarquant tant par leur originalité que par leurs fonctions. Les entreprises renouvellent sans cesse leurs gammes de produits, et ce, presque tous les six mois pour titiller la fibre consommatrice des gens, friands de nouveautés et de bas prix. Jamais de mémoire de petit homme, l’aspect visuel des biens de consommation n’a été un critère de vente aussi important. Nous sommes engagés dans une course contre la montre. Les entrepreneurs investissent des milliers de dollars pour embellir et bonifier leurs produits. À l’heure où la mondialisation est sur les lèvres de tout dirigeant d’entreprise et que le village planétaire est de plus en plus petit en raison de l’inexistence ou presque de frontières pour les marchandises et les communications, quelle est la place du design industriel?

L’échiquier mondial des produits manufacturés est une partie de bras de fer entre des multinationales dans laquelle les gagnants sont de plus en plus puissants. Les coûts de production doivent sans cesse baisser pour s’ajuster à un libre marché plus que concurrentiel. Un regard plus attentif à l’ordinateur iBook d’Apple utilisé pour écrire ces lignes permet de constater que son achat est dû en grande partie à son assemblage à Taïwan. La mondialisation est bien réelle. Depuis la mise en marché en 1908 de la première Ford modèle T, entièrement fabriquée aux États-Unis, les choses ont bien changé : il serait impensable aujourd’hui d’imaginer une voiture entièrement conçue et produite dans un seul pays. Une voiture est un amalgame de milliers de pièces provenant de différents pays. Détrompez-vous : l’icône du village planétaire, c’est la bagnole!

 

Concurrence oblige, il est tout à fait normal aujourd’hui pour une entreprise d’être approvisionnée de pièces venant de diverses régions du globe. La compagnie Apple est loin d’être la seule qui fabrique ses produits dans des pays étrangers. Les exemples sont nombreux! Ce qui est menaçant, c’est lorsque que le développement et la conception d’un objet ne se font plus à l’interne mais à l’extérieur : un petit brouillon sur le bord de la table, et hop! on envoie le tout en Chine ou en Inde pour économiser temps et argent. La question n’est pas anodine : plusieurs concepteurs et designers industriels se demandent ce qu’ils pourront bien crayonner dans un avenir rapproché. Car, malheureusement pour eux, ils n’ont pas tous la notoriété d’un dénommé Philippe Starck.

Un deuxième effet pervers de la mondialisation du marché sur le design industriel, c’est d’assister, incrédule, à l’uniformisation des produits de masse imposée par un petit groupe de multinationales. Un groupe qui pourra régner en maître sur le marché planétaire et dicter les normes à suivre et les formes à adopter à l’ensemble du marché. Des compagnies telles que IKEA, General Motors, Panasonic, Hewlett-Packard et Nike, pour ne nommer que celles-ci, se présentent comme les leaders incontestés du design et de l’avenir. À elles seules, ses entreprises apporteront-elles un avenir plus beau et plus fonctionnel? Peut-on craindre que des comptables délaissent leur calculette et leurs stylos rouges pour devenir les designers du XXIe siècle? Un coup d’œil rapide sur la totalité des électroménagers et des ordinateurs vendus en Amérique du Nord en 2005 peut le laisser craindre.

 

Heureusement, tout n’est pas encore joué. Avec un peu de volonté politique et un ralliement constructif des designers industriels sur cette question, il serait possible d’assurer un monde matériel coloré et vibrant. Nous avons des exemples de cela fort éloquents en Italie et en Scandinavie. Des regroupements solides se sont formés dans ce pays et cette région pour protéger et promouvoir une industrie locale florissante mondialement. «Design global» signifie une ouverture aux changements et aux remises en question. Nous avons tous quelque chose à raconter, à dessiner. La diversité, c’est notre plus grande richesse. Chaque année, des centaines de jeunes designers industriels sortent de nos écoles la tête bourrée d’idées et prêts à embellir nos vies. De la place, il y en a pour tout le monde, à condition de prendre le temps de se parler et de garder nos têtes pleines de rêves. Avis aux entrepreneurs!

 


    1    
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online