RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Jo Crepain
Anvers mon amour
Ziche Alberta, le 21 janvier 2008
Jo Crepain_Eliks
Jo Crepain_Eliks
 
Z. A.: J'aimerais à présent vous demander ce que vous pensez de votre water tower, je suis en particulier curieuse de savoir quel a été le rapport avec le propriétaire de l'édifice, il s'agit en tout cas d'un projet spécial, extraordinaire...



J.C.: Je dois admettre que le rapport avec le propriétaire a été particulier, j'avais déjà travaillé à Brasschaat, la ville où se trouve la water tower, à un projet résidentiel et à une série de studios au-dessus d'une pharmacie.
Un jeune homme, un paysagiste qui travaillait également pour l'administration municipale de Brasschaat, habitait dans un de ces appartements. Je suis allé le voir chez lui pour une photo parce que l'appartement était splendide, bien meublé, avec de beaux cadres et de beaux tapis. Ce jeune avait du goût, il était raffiné et même sympathique. Je lui ai alors demandé de réaliser quelques jardins pour les habitations auxquelles je travaillais à l'époque.
Nous nous sommes donc connus dans le cadre professionnel. Quand la water tower a été mise en vente par la mairie, il a été un des premiers à le savoir et il a fait une offre.


Jo Crepain_Kunsthalle Lophem
Jo Crepain_Kunsthalle Lophem
 
Nous avons présenté ensemble un projet pour prouver à la mairie que notre idée était la meilleure et nous y sommes parvenus. Voilà, c'est comme ça que nous nous sommes connus et que nous avons réalisé la water tower.
J'ai été content qu'il n'ait pas beaucoup d'argent, ce qui nous a permis de ne pas nous lancer dans des projets trop compliqués. Nous avions en effet pensé au début de construire un ascenseur et un escalier à côté de l'édifice. Comme je vous le disais plus haut, nous n'avions heureusement pas suffisamment de fonds et nous nous sommes limités à la réalisation de la water tower, en restant fidèles au projet d'origine et je suis content de l'avoir fait. Le fait de ne pas avoir d'argent a été une vraie chance car nous avons maintenant un édifice sobre, simple et magnifique.
Il est parfois plus difficile de réaliser quelque chose de simple que quelque chose de compliqué et Ludwig Mies van der Rohe avait raison quand il disait " le moins c'est plus " : il faut travailler dur pour faire moins.

Jo Crepain_Feyen
Jo Crepain_Feyen
 
Z. A.: À quoi êtes-vous en train de travailler en ce moment ?



J.C.: Notre agence se compose de 70 personnes, il y a donc de nombreux projets en cours qui se divisent équitablement entre les Pays-Bas et la Belgique.
Aux Pays-Bas, nous nous occupons surtout d'architecture résidentielle, de logements sociaux et de plans d'urbanisme, que je trouve particulièrement intéressants. En Belgique, nous nous sommes spécialisés dans la réalisation de bureaux, d'immeubles publics et d'écoles. Notre agence s'est adjugée trois appels d'offres pour la construction de centres scolaires au cours de cette dernière année, nous nous concentrons donc en Belgique sur des projets qui ne sont pas résidentiels. Nous avons également des projets dans ce domaine, de grands projets nous ont en effet été commandés pour la construction d'appartements, ce qui est rare dans notre pays.
Il ne s'agit encore que de la phase préliminaire, nous en sommes au plan d'urbanise pour l'instant, et nous en reparlerons donc dans un an ou deux.


www.crepainbinst.be


<   1  2  3  4  5    
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online