RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Palimpseste et Émotion
Les espaces culturels
Nargisse Rafik, le 29 juillet 2018
Parisian Laundry P. Nicolas Ruel
Parisian Laundry P. Nicolas Ruel

Le Parisian Laundry – Montréal

2001-2004

Superficie : 1 400 mètres carrés (15 000 pieds carrés)

Bâtiment et situation

Situé dans l’ancien quartier industriel de Saint-Henri, le bâtiment de l’actuelle galerie d’exposition Parisian Laundry a été édifié entre 1929 et 1933 pour abriter l’ancienne buanderie commerciale du même nom. Une période de triste désaffectation et plusieurs propriétaires plus tard, des travaux de transformation, qui se sont échelonnés sur deux ans et demi, ont été initiés par un entrepreneur montréalais.

Les maîtres d’œuvre qui ont imaginé cette transformation sont les architectes du cabinet Julien Architectes à Montréal. Ils ont reçu la Médaille d’Excellence du gouverneur général du Canada en architecture en 1999 pour le Centre d’intérêt minier de Chibougamau, où s’est illustrée leur conception extrêmement minimaliste et précise de l’architecture.

L’intervention

L’intervention des architectes a été guidée par la vision du donneur d’ordre de restaurer au maximum la structure de l’édifice. Il en a donc ainsi été avec la maçonnerie de brique pleine, qui n’a pas été altérée par des travaux d’isolation, et des maçonneries intérieures, qui ont été préservées. Quant à l’importante fenestration, elle a été remise à neuf de façon à ce qu’elle soit identique à l’originale. Avant la transformation, les fenêtres avaient été obstruées et l’appareil de brique était en piètre état. Aujourd’hui, elles ont retrouvé leur lustre et rythment harmonieusement la façade principale avec leur arc en plein cintre auquel fait contrepoint le traitement en pierre du manteau de la porte d’entrée et des pilastres qui la flanquent. Les fenêtres latérales à meneau sont typiques de l’architecture industrielle. Les architectes ont également gardé intact le cube intérieur en projetant les escaliers modernes à l’extérieur du bâtiment. À l’intérieur, les ouvrages en gros bois d’œuvre ont la vedette et réchauffent ce havre épuré.

Parisian Laundry P. Alain Lefort
Parisian Laundry P. Alain Lefort

Les interventions modernes sont clairement discernables mais sans ostentation : sobres, elles donnent dans l’esthétique industrielle d’aujourd’hui et font appel à l’acier galvanisé (cage d’escalier) ou à des appareils d’éclairage qui se veulent intentionnellement à caractère fonctionnel et dépouillé.

Ce rare bâtiment détaché bénéficie d’une fenestration sur ses quatre côtés – au lieu des habituels puits de lumière associés aux murs aveugles des édifices industriels typiques de la même époque. Aire d’exposition où l’œil est évidemment sollicité, le Parisian Laundry est un lieu ouvert dont l’ambiance varie selon une pulsation quotidienne. Dans sa phase diurne, il semble plus grand vu de l’intérieur, puisqu‘il est ouvert des quatre côtés sur la rue, ce qui intensifie «l’exposition». Dans sa phase nocturne, c’est de l’extérieur que vient l’impression de transparence et d’ouverture. Petit bijou de reconversion, cette galerie marque le paysage de sa «griffe» caractéristique.

<   1  2  3  4  5  6   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online