Sou Fujimoto : Représenter l'immatériel à mi-chemin entre une grotte et un nid
Sou Fujimoto
Représenter l'immatériel à mi-chemin entre une grotte et un nid
Floornature, le 6 juin 2011
Cet interview a été fait par www.floornature.com

Bio_Express


Sou Fujimoto est né à Hokkaido, au Japon, en 1971. Après avoir fait ses études d'architecte à la faculté d'ingénierie de la Tokyo University, il fonde en 2000 l'agence Sou Fujimoto Architects.
Il commence à se faire connaître en 2005 en remportant l'AR - Architectural Review Awards international prestigieux dans la catégorie Jeunes architectes, un prix qui lui a été décerné pendant trois années consécutives, et le Top Prize obtenu en 2006.
Il est invité en 2008 à faire partie du jury de ces mêmes AR Awards. Il remporte, toujours en 2008, le prix JIA (Japan Institute of Architects) et la plus haute reconnaissance au World Architecture Festival, dans la section Private House.
En 2009, la revue Wallpaper* lui a conféré le Design Award.
En 2008, Sou Fujimoto a publié " Primitive Future ", le texte d'architecture best-seller de l'année. Son design architectural, toujours à la recherche de nouvelles formes et de nouveaux espaces entre la nature et l'artifice, continuera sans aucun doute à évoluer dans le futur.

Sou Fujimoto / Treatment Center for mentally disturbed children, Hokkaido, Japan
Sou Fujimoto / Treatment Center for mentally disturbed children, Hokkaido, Japan


Conversation avec Sou Fujimoto…

A.F.: Nous sommes ici avec Sou Fujimoto pour parler d'architecture et de design. Pouvez-vous nous dire quelque chose à propos de ce projet pour commencer ?


Sou Fujimoto : Bien sûr : le projet est basé sur l'association entre la nature et les objets artificiels, pour donner vie à une nouvelle expression. Le titre est « Crystallised Wind ». Le vent symbolise la voiture, Lexus et même la nature, tandis que le terme « crystallised » (cristallisé), renvoie à l'idée de donner une forme au vent. Nous avons utilisé des matériaux acryliques pour donner une forme aux meubles que j'ai projetés (et qui sont exposés) et le modèle d'une voiture complètement transparente. La chose importante dans les meubles est la surface : celle du dessus est extrêmement plate et linéaire, celle en dessous au contraire se distingue par des lignes souples et ondulées, pour souligner l'alliance entre le caractère incisif et la ductilité, afin d'obtenir une création inédite. Nous avons disposé les meubles en les décalant dans l'espace principal pour donner l'impression du vent qui souffle, un vent silencieux mais perceptible. C'est la même philosophie qui anime les jardins rocheux japonais traditionnels, qui sont en pierre, uniquement en pierre, caractérisés par des motifs géométriques rigoureux mais rappelant l'eau qui coule. L'ensemble se présente sous le signe d'un dualisme fondamental : mouvement et silence, émotivité et impassibilité, nature et artifice. Cette association-contraste est le principal facteur d'inspiration du projet.


Sou Fujimoto /Sou Fujimoto Centre Point
Sou Fujimoto /Sou Fujimoto Centre Point


A.F. : Les lumières, les sons, l'air : les seuls éléments tangibles sont les matériaux. Quel est votre rapport avec les matériaux ?

Sou Fujimoto : Dans cet aménagement, tous les matériaux sont acryliques et transparents. Je les ai choisis parce que la transparence permet d'observer simultanément plusieurs aspects, le caractère incisif plat et la surface ondulée souple, deux aspects que l'on peut avoir en même temps à l'esprit et qui peuvent, selon le point de vue personnel, sembler une arête vive laissant, deux mètres plus loin, la place à une ligne ondulée. Ce type de significations superposées est presque mystérieux dans l'image finale du matériau et, naturellement, la forme a son importance mais c'est l'association entre la forme, le concept et le matériau qui crée des solutions innovatrices.


Sou Fujimoto /Tokyo_Apartment
Sou Fujimoto /Tokyo_Apartment


A.F. : Vous utilisez du bois, un matériau naturel, dans de nombreux projets, même pour l'intérieur. Quels autres matériaux avez-vous choisi pour votre recherche ?

Sou Fujimoto : Lorsque nous projetons une structure, nous utilisons évidemment des matériaux traditionnels comme le bois, le ciment et l'acier. Les nouveaux matériaux ou la réinterprétation de ceux traditionnels m'intéressent toutefois énormément à cause de leur capacité de créer des formes et des espaces. Les matériaux acryliques sont bien sûr un exemple parfait pour innover ; tout comme l'est ce pied en fibre de carbone qui soutient les meubles : l'emploi inédit de ces matériaux ou les nouvelles interprétations de ceux classiques comme la pierre et le bois peuvent, je crois, représenter la base d'une nouvelle architecture.


Sou Fujimoto /T House
Sou Fujimoto /T House


A.F. : Votre livre s'intitule Primitive Future, c'est-à-dire « futur primitif » : pouvez-vous en expliquer la signification par rapport à votre idéal architectural ?

Sou Fujimoto : Oui, le « futur primitif » représente ma philosophie architecturale. L'architecte est toujours projeté vers le futur mais le futur n'est pas seulement futur car toute l'architecture à venir sera utilisée par nous, par les gens : les éléments fondamentaux de la nature humaine et naturellement les sentiments entrent donc en jeu. Je crois que le primitivisme et le futur, ensemble, peuvent créer quelque chose de nouveau. Voici un exemple pour illustrer ma théorie : le contraste entre le nid et la grotte. Tous deux apparaissent très primitifs mais le nid, pour moi, représente un espace très fonctionnel : le nid est très fonctionnel pour les personnes et, s'il est fait avec un bon design, prouve également d'être confortable. La grotte au contraire n'est pas à l'échelle humaine. Je pense personnellement que la caverne stimule toutefois la créativité et le désir créatif de trouver son espace personnel : il est par exemple possible de trouver sa place assise, son étagère, quelque chose à soi dans une grotte. Il s'agit d'un espace qui n'est pas fonctionnel et c'est justement à cause de ce manque de fonctionnalité que l'espace-grotte peut être, pour ainsi dire, plus riche en possibilités. Je pense donc que la cavité (pas la grotte en soi mais la cavité) puisse être réinterprétée artificiellement en songeant à la nouvelle architecture contemporaine. Une architecture inédite, une architecture future enracinée dans ce type de primitivisme pourrait donc découler de cette association.


Sou Fujimoto /Final Wooden House, Sou Fujimoto Architects, 2008.
Sou Fujimoto /Final Wooden House, Sou Fujimoto Architects, 2008.


A.F. : Dans quels aspects de votre œuvre l'influence de la culture orientale est-elle plus évidente ?

Sou Fujimoto : Les aspects en question sont nombreux mais un exemple particulièrement flagrant est celui des « espaces intermédiaires ». L'architecture japonaise prévoit l'intérieur et l'extérieur mais aussi une zone intermédiaire connue sous le nom d'engawa. Il s'agit d'une zone qui n'est pas vraiment à l'extérieur ni à l'intérieur, c'est parfois un espace hybride. Bien que ce ne soit pas mon intention de recréer ce type d'architecture traditionnelle, j'aime appliquer le même concept à l'architecture moderne. Je transforme parfois l'engawa en un espace plus grand, une espèce de jardin, ou je crée d'autres réinterprétations de la tradition : cela représente pour moi un mode d'expression idéal.


Sou Fujimoto /House N
Sou Fujimoto /House N


A.F. : Dans vos projets, quel est le rapport entre l'architecture et l'intérieur ?

Sou Fujimoto :
l'architecture est en mesure de créer simultanément l'intérieur et l'extérieur, auxquels j'attribue la même dignité. L'intérieur et l'extérieur devraient être créés en même temps : mon intention est celle de les mélanger et de créer, comme je l'ai dit plus haut, une situation intermédiaire. L'ameublement de l'intérieur n'est donc pas quelque chose de trop intéressant pour moi mais le projet architectural consiste à créer le rapport entre l'extérieur et l'intérieur.


Sou Fujimoto /N House_Iwan Baan
Sou Fujimoto /N House_Iwan Baan


A.F. : Pourriez-vous décrire un de vos projets récents qui présente une solution particulièrement intéressante ?

Sou Fujimoto : Mes projets architecturaux ? Un exemple intéressant est celui que j'ai baptisé « Final Wooden House », la maison en bois définitive, réalisée avec des blocs de bois massif placés l'un sur l'autre. Bien que le matériau utilisé (le bois) soit plutôt traditionnel, c'est l'échelle de la construction qui est insolite, vu que les poutres mesurent 75 cm. Nous les avons placées de façon à créer une espèce d'espace-grotte, où il sera possible de localiser sa place assise, la zone lit et décider où mettre les objets... Avec le projet Final Wooden House, j'ai réussi à créer un espace-grotte artificiel.


Sou Fujimoto /Lexus L-finesse
Sou Fujimoto /Lexus L-finesse


A.F. : Croyez-vous qu'un projet comme Lexus, Crystallised wind soit applicable au secteur architectural ?

Sou Fujimoto : Oui. C'est la première fois en effet que j'ai eu l'occasion de projeter des meubles et une installation de ce genre : ça a été une nouvelle expérience pour moi. Mon style architectural du reste n'est pas immuable : j'aime utiliser trois ou quatre styles différents et parfois les associer pour créer quelque chose de nouveau. Cette expérience, y compris le choix des matériaux et ces lignes souples et ondulées, représente une nouvelle tendance dans l'architecture qui pourrait, je l'espère, influencer nos projets actuels.

Interview fait par www.floornature.com

www.sou-fujimoto.com