Thomas Nozkowski : La Peinture révolutionnaire
Thomas Nozkowski
La Peinture révolutionnaire
Josée-Britanie Mallet + Claire Schofield, le 28 juin 2010
Jusqu’au 20 septembre prochain, une soixantaine de tableaux - la plus importante rétrospective consacrée à l’artiste new-yorkais de réputation internationale - créés par le peintre depuis 1980 sont exposés dans les salles d’art contemporain du Musée. Bien qu’actif depuis quatre décennies, c’est la toute première fois que Nozkowski voit son œuvre présentée au public canadien. L’un des artistes les plus influents de sa génération, Nozkowski a contribué de façon importante au médium de la peinture au cours des quarante dernières années. Il est considéré comme l’un des meilleurs peintres abstraits de son époque.

Thomas Nozkowski est la première exposition organisée au Musée des beaux-arts du Canada par son nouveau directeur, Marc Mayer. « Il est un artiste qui ose, qui pousse son art au-delà des limites, un artiste qui se réinvente dans chaque tableau et qu’on peut qualifier de révolutionnaire, » a-t-il indiqué.

Thomas Nozkowski _Portrait_PaceWildenstein
Thomas Nozkowski _Portrait_PaceWildenstein


Plusieurs caractéristiques distinguent le travail de Nozkowski de celui de ses contemporains en art moderne, notamment la petite taille de ses toiles – la plupart mesurent 40,6 × 50,8 cm –, et la diversité de son œuvre – chaque tableau revêt un style unique, l’artiste évitant de se répéter d’une image à l’autre dans son format toujours petit et horizontal. « L’imagination de Nozkowski semble encyclopédique », a commenté Marc Mayer. « Ses images sont éloquentes et claires, pleines d’humour, de pathos et d’observation précise de choses à demi remémorées ou entièrement imaginées. »

Thomas Nozkowski /Sans titre (7-72), 1995_PaceWildenstein, New York
Thomas Nozkowski /Sans titre (7-72), 1995_PaceWildenstein, New York


Nozkowski affirme ouvertement que les formes de ses peintures abstraites sont issues de choses ou d’impressions de son quotidien et de son expérience. Mais il se réserve bien d’en révéler les sources pour ne pas influencer celui qui contemple ses œuvres. C’est aussi pour cette raison qu’il refuse de leur attribuer un titre. Chacune de ses œuvres est codée par un numéro afin de laisser toute la place à l’interprétation individuelle du spectateur émancipé.

Les tableaux de l’artiste présentent des formes abstraites dans des palettes de couleurs très diversifiées qui évoquent, entre autres, le mouvement et le changement. En outre, Nozkowski utilise un vaste vocabulaire de formes organiques et géométriques. Il en résulte des toiles qui transgressent les conventions historiques de l’art abstrait afin de le conserver vivant et pertinent au 21e siècle. De fait, selon Nozkowski, l’abstraction devait devenir modeste pour survivre, et ses tableaux ont évolué à partir de cette prémisse. Avec lui, l’abstraction devient une aventure infinie dans la structure, la texture, la teinte et l’ambiance.


Thomas Nozkowski /Sans titre (7-53), 1994_PaceWildenstein, New York
Thomas Nozkowski /Sans titre (7-53), 1994_PaceWildenstein, New York


Bio_Express

Thomas Nozkowski (né en 1944 à Teaneck dans le New Jersey) a obtenu son baccalauréat en beaux-arts à l’École d’art de la Cooper Union à New York en 1967. Cet artiste, renommé pour ses peintures abstraites de petit format, a commencé à participer à des expositions collectives en 1973 et a entamé sa carrière solo en 1979. Dès 1982, le Musée d’art moderne de New York faisait l’acquisition pour sa collection permanente d’un de ses tableaux découvert lors d’une des toutes premières expositions individuelles de l’artiste. À ce jour, les oeuvres de Thomas Nozkowski ont été présentées dans plus de 300 musées et galeries d’art dans le monde et elles ont fait l’objet de près de 70 expositions individuelles.

Outre cette exposition individuelle au Musée des beaux-arts du Canada, comptent, entre autres expositions importantes, Thomas Nozkowski : Paintings (un survol des oeuvres de l’artiste de 1979 à 2003 au Fisher Landau Center en 2008), Thomas Nozkowski : Subject to change (à l’affiche au musée Ludwig à Koblenz, en Allemagne, en 2007), Thomas Nozkowski : Drawings (une rétrospective des oeuvres sur papier de l’artiste, organisée par l’École du New York Studio en 2003), et Thomas Nozkowski : Twenty-Four Paintings présentée à la galerie d’art Corcoran de Washington D.C. puis transférée au Edwin A. Ulrich Museum of Art, à l’Université d’État de Wichita, dans le Kansas, où elle s’est tenue tout au long de l’année 1998. Les œuvres de Thomas Nozkowski ont été présentées au pavillon italien à l’occasion de la Biennale de Venise en 2007, dans le cadre de l’exposition dirigée par Robert Storr et intitulée « Penser avec les sens, ressentir avec l’esprit, l’art d’aujourd’hui. »


Thomas Nozkowski /Sans titre (8-55), 2003_PaceWildenstein, New York
Thomas Nozkowski /Sans titre (8-55), 2003_PaceWildenstein, New York


Thomas Nozkowski a reçu de nombreuses consécrations tout au long de sa carrière. Récemment, en 2007, l’artiste était convié à devenir membre de la National Academy of Design. Quant à l’Académie américaine des arts et des lettres, elle lui a décerné quatre prix : la médaille du mérite artistique (peinture) en 2006, le trophée de la peinture en 1999, et le prix attribué pour l’achat d’une oeuvre en 1998 et 1999. M. Nozkowski est également récipiendaire de nombreuses bourses de prestige, comme celle de la Fondation John‑Simon‑Guggenheim, qu’il a obtenue en 1993, celle de la New York State Foundation for the Arts, qu’il a reçue en 1989, celle du New York State Creative Artists Public Service, qui lui a été accordée en 1985, et celle qui est décernée aux artistes individuels par le National Endowment for the Arts, qui lui a été remise en 1984.

Thomas Nozkowski a donné des conférences sur tout le territoire américain, notamment à l’École des arts de l’Université de Columbia en 1996, à l’American University Graduate School of the Arts de Washington D.C en 1997, ainsi qu’à l’École d’art de la Cooper Union à New York en 1997. En 2003, il devient professeur de beaux-arts à l’École des arts Mason Gross de l’Université de Rutgers. Thomas Nozkowski est présentement l’artiste en résidence invité à la galerie d’art de l’Université de Yale dans le cadre du Programme « Bob and Happy Doran ».


Thomas Nozkowski /Sans titre (8-88), 2007_Kerry Ryan McFate- PaceWildenstein, New York
Thomas Nozkowski /Sans titre (8-88), 2007_Kerry Ryan McFate- PaceWildenstein, New York


Les oeuvres de Thomas Nozkowski sont présentes dans de multiples collections partout dans le monde : au Brooklyn Museum, à la Corcoran Gallery of Art à Washington, DC, au Fogg Art Museum à Cambridge dans le Massachusetts, au High Museum of Art à Atlanta en Géorgie, au Hirshhorn Museum and Sculpture Garden à Washington, DC, au Irish Museum of Modern Art en Irlande, à la Library of Congress à Washington, DC, au Metropolitan Museum of Art à New York, à la Morgan Library & Museum à New York, au Museum of Fine Arts à Boston, au Museum of Modern Art à New York, à la New York Public Library, à la Phillips Collection à Washington, DC, au San Francisco Museum of Modern Art et à la Yale University Art Gallery, pour n’en citer que quelques-unes.

Thomas Nozkowski s’est joint à la galerie d’art PaceWildenstein en 2007. Un an après, celle‑ci présentait une exposition individuelle regroupant une quarantaine d’oeuvres conçues entre 2006 et 2008 par l’artiste. Thomas Nozkowski réside et travaille aussi bien à New York qu’à High Falls dans l’État de New York.

www.beaux-arts.ca