Cyrille Druart : I-WAY
Cyrille Druart
I-WAY
C.D.D., le 10 novembre 2008
Cyrille Druart_I-WAY
Cyrille Druart_I-WAY


Ouvert en Juillet 2008 à Lyon, France, l'I-WAY est une première mondiale. Ce bâtiment haut de gamme est entièrement dédié à la simulation dynamique automobile (technologie de simulateurs à six degrés de liberté issue de l'aéronautique), proposant pour la première fois dix-huit véhicules au grand public. Structuré autour de 3 zones de simulation (Formule 1, Endurance, Rallye/Tourisme), le complexe comprend également de nombreux lieux de vie haut de gamme permettant de vivre une expérience globale avec une salle de sport, un bar sans alcool, un bar/restaurant lounge et deux terrasses, une boutique, deux salles de conférence et enfin des salles de réunion ainsi que les locaux administratifs. La conception et la réalisation de l'I-WAY se sont déroulées sur plus de 3 ans, depuis la rencontre avec l'initiateur du projet, et la récente fin de construction.

Cyrille Druart_I-WAY
Cyrille Druart_I-WAY


Le bâtiment est constitué de 3 niveaux. L'accès se fait depuis le RDC, le hall dessert directement le deuxième étage par 2 ascenseurs vitrés ou un grand escalier en verre. Entièrement réalisé en béton, le hall -un cylindre de 11 mètres de diamètre et 11 mètres sous plafond- contraste avec l'escalier immatériel qui le traverse. Une fois en haut, le visiteur plonge dans une ambiance tamisée et a accès à plusieurs espaces. . La boutique : en exclusivité mondiale, l'I-WAY présente une boutique réalisée en fibre de carbone, en Corian et en béton, et proposant des produits haut de gamme tel que Porsche Design, Tag Heuer, Sparco et Equipag¬giamenti. . Le bar Blanc : Long de 10 mètres et entièrement réalisé en Corian, il propose des boissons sans alcool, cock¬tails et jus de fruits. . Le bar lounge : un lounge/restaurant proposant une cuisine gastronomique et au milieu duquel se trouve un cône tronqué de 4 mètres de diamètre réalisé en Corian noir, formant le bar. Deux terrasses semi-ouvertes végétalisées sont également à disposition en hiver comme été. . Les salles de conférence : entre Corian noir, mobilier blanc et lumière naturelle, elles permettent aux entrepri¬ses de tenir des séminaires en relation avec les simulateurs et la conduite en général. Le reste de la mezzanine surplombe les zones de simulations situées au niveau inférieur.


Cyrille Druart_I-WAY
Cyrille Druart_I-WAY


L'accès au premier étage se fait donc exclusivement par le niveau supérieur. Il rassemble les activités princi¬pales du bâtiment. . La salle de sport : avec une entrée / accueil baigné dans une ambiance blanche et lumineuse, elle présente une salle de sport à l'éclairage tamisé, aux puissants murs de béton, avec un matériel sportif à la pointe de la technologie (Cybex). Egalement disponibles : une salle de fitness, une salle cycling, un bar à eaux et jus de fruits réalisé également en Corian blanc. . Le spa : il propose deux saunas, deux hammams (en mosaïques noires pour les Hommes et blanches nacrées pour les Femmes), deux fontaines de glace baignées dans une ambiance de marbre, deux salles de massage (dont les tables chauffantes et ajustables ont été conçue et fabriqué en Corian exclusivement pour I-WAY) et des vestiaires, dont le mobilier est également en Corian et les casiers en verre peint blanc et noir. Les trois zones de simulation : Formule 1, Endurance, Rallye/Tourisme, sont le coeur du bâtiment. Consti¬tuées comme des boites en béton vides, elles mettent en scène six simulateurs par zones, de par et d'autres des passerelles permettant d'y accéder.

Cyrille Druart_I-WAY
Cyrille Druart_I-WAY


I-WAY par Cyrille Druart

"L'I-WAY possède un caractère massif et monumental. Le design étant principalement une question d'échelle, et la finalité toujours l'humain, le choc des proportions est là pour nous rappeler notre condition et notre place dans l'Univers. Dépasser physiquement l'Homme pour paradoxalement s'en rapprocher. Notre état et l'immensité dans laquelle nous nous trouvons me fascinent. Quand on sait que notre cerveau est constitué de un million de milliards de composants et que nous sommes entourés de plusieurs centaines de milliards de galaxies, elles-mêmes renfermant des centaines de milliards d'étoiles, on ne peut qu'admirer notre sophistica¬tion, l'étendu phénoménale dans laquelle nous nous trouvons, et notre capacité à étudier l'ensemble. En poussant la réflexion sur notre environnement, en changeant d'échelle, du bâtiment à la ville, de la ville au pays, du pays à la Terre, et de la Terre à l'Univers, nous passons de l'autre côté du miroir et nous nous retrou¬vons face à nous-même. Nous réalisons alors l'incroyable chemin que nous avons parcouru, le niveau si élevé que nous avons atteint, ce que nous sommes et ce qu'il nous reste à accomplir. Ces bases de réflexions ont été injecté dans ce lieu afin de stimuler quelque questionnement éventuel et dépasser l'aspect uniquement physique et matériel de l'architecture. Celle-ci devient alors une plateforme qui permet d'extrapoler et de jouer sur plusieurs niveaux de conscience."


Cyrille Druart_I-WAY
Cyrille Druart_I-WAY


Cyrille Druart_I-WAY
Cyrille Druart_I-WAY


"L'architecture en tant que simple agencement de matière m'intéresse peu. C'est sa dimension spirituelle que je cherche afin de donner du sens aux choses et créer un second niveau de lecture. Le traitement des volumes et des détails ne devient alors qu'un impératif professionnel. L'ensemble du bâtiment est ancré dans un univers surréaliste et onirique, mais les signes habituels ont été transposés dans un langage formel moderne, faisant vivre cet esprit par transparence. Je rêve d'un endroit qui ferait penser les gens, dans lequel l'architecture ou l'absence d'architecture les feraient méditer sur eux-mêmes, sur les autres et sur le reste du Monde. Un espace où ils deviendraient acteurs et plus seulement spectateurs de ce qui les entoure."

Cyrille Druart_I-WAY
Cyrille Druart_I-WAY


"Ce bâtiment est autant de l'architecture que de la scénographie. L'ensemble a été crée de façon à ce que quelque chose se passe à peu près toutes les dix secondes d'un cheminement normal. Le rythme est gravé dans le béton. Au bout d'un certain nombre de pas, la personne est confrontée à un élément, qui en appelle un autre, et ainsi de suite. L'inclinaison de la porte de la boutique, purement graphique, est la même pente que celle du bar blanc, purement fonctionnelle, lui-même similaire au bar noir cylindrique, et qui renvoit enfin au mobilier des salles de conférence. Cette succession d'événements architecturaux, associée aux tensions du mobilier, forment la scène. C'est une plongée dans un univers radical, où le visiteur devient LE sujet actif. Je recherche l'effet, l'instant T où la personne va se sentir concernée, entraînée au cœur  de la spirale. C'est la relation entre le construit et l'Homme qui m'intéresse, et donc la relation de temps et de lieu."

Cyrille Druart_I-WAY
Cyrille Druart_I-WAY


Cyrille Druart_I-WAY
Cyrille Druart_I-WAY


"Le mobilier vient souligner certains éléments de l'architecture dans laquelle il s'insert, ou créer une rupture formelle et graphique. Il n'est jamais fait pour se fondre dans la masse, le but étant de créer des tensions et de s'en servir pour rythmer l'ensemble de l'espace. Le futur du mobilier sera sans doute la disparition de joints, avec tous les inconvénients de mise en place et d'aspect qu'ils entraînent aujourd'hui. Le corian est une des solutions dont nous disposons. Il permet aux meubles de prendre toute leur ampleur et de se plier au maximum à leur concepteur. Si aujourd'hui nous sommes toujours obligés de créer en fonction des propriétés physiques et techniques des matériaux, nous pouvons espérer que bientôt l'inverse se produira. Nous aurons alors atteint le niveau supé rieur où la matière suit la volonté de l'esprit et non le contraire. Le corian est un matériau futuriste dans le sens où il laisse libre place à la réflexion et permet au designer de littéralement projeter son dessin dans l'espace et de le modéliser. La quasi-totalité du mobilier de l'I-WAY est en corian. Il nous a permis entre autre d'avoir un bar blanc de dix mètres de long sans aucune rupture visible, dans la totale continuité de son image concep¬tuelle."

Cyrille Druart_I-WAY
Cyrille Druart_I-WAY


Cyrille Druart_I-WAY
Cyrille Druart_I-WAY


Cyrille Druart_I-WAY
Cyrille Druart_I-WAY


Portrait_Express

Concepteur, Designer, Architecte d'Intérieur, également passionné de Photographie, Cyrille Druart (né en 1980) est un touche-à-tout. Il grandit dans un milieu artistique ancré dans le surréalisme du côté maternel, ce qui le marquera profondé¬ment et le poussera à travailler sur l'imaginaire. Son père, dessinateur industriel, lui montrera le côté technique du métier. Créateur dans l'âme, il s'efforce de concevoir des espace modernes, non-décoratifs, mais présentant un langage et un questionnement sous-jacent. L'architecture devient alors une plateforme de réflexion.


Cyrille Druart_I-WAY
Cyrille Druart_I-WAY


_Suit des études générales jusqu'à un Baccalauréat spécialisé en Arts Plastiques - Rentre à l'Esag-Penninghen (Ecole Supérieur d'Arts Graphiques et d'Architecture Intérieur) en 1999 - Effectue plusieurs stages et collabore notamment à la rénovation du studio de création de Karl Lagerfeld et à la création de villas. - Diplômé Major de promotion 2004 de l'Esag - Penninghen section Architecture Intérieur et Design - Part s'installer à Londres la même année et commence à travailler sur le projet I-WAY tout en exerçant en freelance pour d'autres agences d'Architectures anglaises - Développement et réalisation du projet I-WAY pendant les 3 années suivantes - Création de la société "Cyrille Druart" en 2007, basée à Paris, pour le développement d'Architectures, -d'Intérieurs, de mobilier et produits.


Cyrille Druart_I-WAY
Cyrille Druart_I-WAY


www.cyrilledruart.com