Hans J. Wegner : L'homme de détails...
Hans J. Wegner
L'homme de détails...
Carl Hansen & Søn – Søren Larsen, le 25 février 2019
Hans J. Wegner
Hans J. Wegner


Portrait_Design

Hans J. Wegner a suivi une formation d’ébéniste dans sa ville natale de Tønder. Après deux ans à l’École des métiers d’art, il a commencé à travailler en tant que dessinateur de mobilier au bureau d’études de Arne Jacobsen et Erik Møller. Depuis 1943, Hans J. Wegner travaille à son compte en tant qu’architecte mobilier. Wegner expose à la Corporation des menuisiers de Copenhague depuis 1938. Il a engagé une première collaboration fixe avec un atelier d’ébéniste aux alentours de 1942 ainsi qu’avec une usine en 1950. Sa percée au Danemark a eu lieu en 1949 et sa percée internationale (États-Unis) en 1951. Hans J. Wegner a proposé des créations pour quasiment tous les types de meubles mais les chaises constituent son domaine de prédilection. Parmi les plus connues, citons la Chaise chinoise (1945), la Chaise paon (1947), la Chaise ronde (The Chair, 1949), la Chaise Y (1949), le Repose-veste (1953), la Chaise polochon (1960) et la Chaise à accoudoirs (1965). Le bois constitue sa matière préférée. Hans J. Wegner a reçu plusieurs prix internationaux, entre autres le prix Lunningprisen 1951, the 8th International Design Award, Osaka, Japon 1997. Il fut membre honoraire de l’Académie des beaux-arts en 1995 et docteur honoris causa au Royal College of Art, Londres, en 1997. En 1992, Hans J. Wegner a passé les rênes du bureau d’études à sa fille Marianne. Aujourd’hui, 110 modèles Wegner différents sont produits dans 6 entreprises.


CH07_1963 by Hans Wegner_Soren Larsen
CH07_1963 by Hans Wegner_Soren Larsen


Hans J. Wegner, fils d'un chausseur du sud Jutland, fut incontestablement le designer le plus significatif du mobilier moderniste danois. En plus d’être doté d’une rare faculté de conception de formes nouvelles mariée à un souci quasiment religieux de l’ergonomie, cet architecte jutlandais avait un don incroyable pour le bois et pour ses possibilités. Il est à noter que Wegner a débuté sa carrière en 1931 en tant que maître ébéniste contrairement à ses contemporains plus théoriques comme Arne Jacobsen, Boerge Mogensen, Finn Juhl ou Poul Kjærholm. C’est seulement plus tard, en 1938, que Wegner est devenu architecte et, après quelques années d’expérience comme designer chez Arne Jacobsen et Erik Moeller, il a ouvert son propre bureau d’architecte en 1943.

Shell Chair by Hans J. Wegner
Shell Chair by Hans J. Wegner


CH445_1960_Hans Wegner_Soren Larsen
CH445_1960_Hans Wegner_Soren Larsen


Wegner aimait et connaissait donc profondément le bois et il cherchait continuellement  la solution structurelle la plus apte et la plus solide pour ses meubles, mais jamais aux dépens de la beauté, bien au contraire. C’est précisément dans les créations de Wegner que nous trouvons les assemblages de bois les plus époustouflants de l’histoire du mobilier scandinave, si parfaitement conçus que l’architecte les a laissés apparents et évidents, comme des ornements emblématiques à part entière ou comme des signatures poétiques et personnelles. Bien qu’enfant de son époque et inspiré par les courants modernistes dans le design international, parallèlement exprimés par des architectes comme Charles and Ray Eames, Wegner n’était jamais exclusivement attaché à un style, à une idéologie ou à une école. Il était capable de très grands écarts expressifs allant de l’audacieux, splendide et festif au naturel et quotidien, parfois presque anonyme. 


Wegner fut le designer le plus prolifique de sa génération ainsi que le plus grand créateur de chaises avec environ 500 modèles différents.

CH07 (Three Legged Shell Chair ) by Hans J. Wegner
CH07 (Three Legged Shell Chair ) by Hans J. Wegner


CH37_1962_Hans Wegner_Soren Larsen
CH37_1962_Hans Wegner_Soren Larsen


CH_24, The Wishbone Chair or the Y-chair was designed in 1949 by Hans Wegner
CH_24, The Wishbone Chair or the Y-chair was designed in 1949 by Hans Wegner


Parmi ses travaux les plus connus : la chaise chinoise (1943), la chaise Paon (1947), la fameuse Chaise Ronde nommée simplement The Chair (1949) (John Kennedy la choisira en 1960, pour le débat télévisé qui l'opposait à Richard Nixon) la chaise pliable (1949), la chaise "Jakkens Hvile" à cornes de vache (1953), la chaise de bureau avec le dossier en bois sculpté (1955) et le fauteuil Ox (1960). Résistance et souci de perfection caractérisent les meubles de Wegner. Ils sont édités chez PP Møbler, Fritz Hansen et Louis Poulsen. L’exposition de Dansk Moebelkunst montrera quelques-unes de ses chaises les plus significatives comme la chaise chinoise (1943), la chaise Paon (1947), la fameuse Chaise Ronde nommée simplement The Chair (1949) par les américains suite à la couverture du magazine américain Interiors (qui en même temps était appelé « The world’s most beautiful chair »), la chaise pliable (1949), la chaise à cornes de vache(1953), la chaise de bureau avec le dossier en bois sculpté (1955) et la chaise Ox (1960). Quelques musées où se trouvent des œuvres de Hans J. Wegner : 
Museum of Modern Art et Metropolitan Museum of Art, New York ; Philadelphia Museum of Art, Die Neue Sammlung, München ; Victoria and Albert Museum, London, etc. Quelques prix internationaux :  
- Lunning Prize, 1951
- Grand Prix de la Triennale de Milan, 1951
- Honory Royal Designer of Industry, Royal Society of Arts,   
  London, 1959
- Citation of Merit, Pratt Institute, New York, 1959
- International Design Award, American Institute of Interior 
  Designers, New York, 1967 et l’International Design Award au Japon (1997).

CH07_1963_Hans Wegner_Soren Larsen
CH07_1963_Hans Wegner_Soren Larsen


CH24_1950_R_Hans Wegner_Soren Larsen
CH24_1950_R_Hans Wegner_Soren Larsen