China Power Station : PART III
China Power Station
PART III
Julia Peyton-Jones + Hans Ulrich Obrist + Gunnar B. Kvaran + Valerio D’Alimonte, le 2 juin 2008
Cao Fei_Second Life_China
Cao Fei_Second Life_China


Mudam Luxembourg présente l’exposition China Power Station: Part III, la troisième étape d’un projet d’expositions conçu en collaboration avec la Serpentine Gallery à Londres et le Astrup Fearnley Museum of Modern Art à Oslo. China Power Station: Part III est le résultat d’un long travail de recherche que les commissaires Julia Peyton-Jones, Hans Ulrich Obrist et Gunnar B. Kvaran ont mené dans différentes métropoles chinoises. Le projet a été conçu comme une exposition évolutive et dynamique, reflétant le développement surprenant que la scène culturelle chinoise connaît depuis ces dernières décennies. Une première exposition a été montée par la Serpentine Gallery à la célèbre Battersea Power Station à Londres, une deuxième au Astrup Fearnley Museum of Modern Art à Oslo. Après sa présentation au Mudam, l’exposition marquera une dernière étape à Pékin en automne 2008.

Cao Fei_Second Life_China
Cao Fei_Second Life_China


Chaque étape s’articule autour d’une sélection d’artistes et d’oeuvres différente, pensée en fonction du contexte dans lequel elle est présentée. L’exposition au Mudam entend faire le lien entre la génération d’artistes qui a émergé en Chine dans les années 1980, alors que la Chine connaît une explosion artistique surprenante, et une plus jeune génération d’artistes qui est apparue sur la scène artistique internationale à partir de 2000.

Huang Yong Ping_Amerigo Verpucci
Huang Yong Ping_Amerigo Verpucci


En Chine, les conditions sociales, politiques et économiques se sont profondément transformées depuis 1980. Avant cette date, ce pays avait enduré une longue période d’isolement culturel et artistique. À la différence de leurs aînés qui ont souvent démarré leur carrière en Europe et aux États-Unis, la plupart des artistes de la nouvelle génération ont décidé de rester vivre en Chine. En général, ils ont pu profiter d’une éducation artistique associant histoire de l’art occidental et oriental, ainsi que de la liberté de voyager, leur permettant de développer des relations et échanges à un niveau international. Le fait de rester vivre en Chine fait de ces jeunes artistes les témoins et les acteurs des profonds changements que vit actuellement le pays.


Chen Shaoxing_Ink Diary
Chen Shaoxing_Ink Diary


Chen Quilin, numéro 3_Fulu_China
Chen Quilin, numéro 3_Fulu_China


Kan Xuang_Looking
Kan Xuang_Looking


Ces dernières décennies, la Chine est passée, dans le contexte mondial, de la périphérie au centre, si bien que le pays est marqué par un optimisme similaire que celui qui a animé les États-Unis dans les années 1950 et 1960. Dans cet environnement en pleine mutation, les artistes contemporains chinois, sans doute plus qu’ailleurs, ont développé et continuent de développer leur pratique en réponse directe au contexte dans lequel ils vivent. Dès le départ, l’ambition du projet China Power Station a été de mettre en lumière les réponses les plus innovatrices générées par un terrain d’exploration artistique particulièrement riche. Il n’est donc pas surprenant que China Power Station: Part III au Mudam explore les thématiques liées à l’espace urbain, à la situation historique et contemporaine en Chine et à l’espace du quotidien. L’exposition marque, à travers l’exemple d’un pays qui est en train de vivre une évolution économique accélérée, accompagné du danger d’une urbanisation effrénée et de l’homogénéisation liée à la globalisation, la manière dont les pratiques artistiques actuelles répondent aux enjeux qui animent le monde contemporain.

Kan Xuang_Looking
Kan Xuang_Looking


Lee Mingwei_Letter Writing
Lee Mingwei_Letter Writing


Wang Jian Wei_Flying Bird
Wang Jian Wei_Flying Bird


Elle montre un intérêt particulier entre la quête de la modernité et un retour sur la tradition tout en dévoilant une très forte sensibilité liée aux transformations urbaines et environnementales. Ainsi, l’artiste Huang Yong Ping associe dans son oeuvre, de manière souvent ironique, des aspects de la modernité occidentale aux traditions de son pays natal. L’artiste Lu Chunsheng parle dans ses films et photographies de l’ère industrielle ou de l’histoire communiste. L’exposition China Power Station: Part III au Mudam Luxembourg met l’accent sur l’installation et la vidéo, qui connaissent un développement en Chine depuis la fin des années 1990. La vidéo est de plus en plus utilisée par cette génération d’artistes chinois car elle fonctionne à la fois comme moyen d’enregistrement du réel et comme outil d’écriture traduisant la volonté de ces artistes de porter un regard subjectif et critique sur les changements que connaît la Chine aujourd’hui.

Wang Jian Wei_Flying Bird
Wang Jian Wei_Flying Bird


Xu Zhen_18 Days
Xu Zhen_18 Days


Xue Tao_Rope Coil
Xue Tao_Rope Coil


Un exemple qui illustre bien l’utilisation des nouveaux médias dans l’art contemporain chinois est le travail de l’artiste Cao Fei. Dans son oeuvre I. Mirror: A Second Life City elle met en lumière l’univers virtuel de Second Life. Dans cet univers accessible sur Internet, les utilisateurs du monde entier peuvent vivre une seconde vie en y développant toutes sortes d’activités. Cao Fei s’est créée un personnage nommé China Tracy à travers lequel elle a pu expérimenter des comportements qui seraient considérés comme hors normes, voire indécents, dans le monde réel. Quelques-unes des aventures ont été rassemblées dans l’installation vidéo composée de parois transparentes et de surfaces réfléchissantes et dont les formes futuristes invitent à pénétrer et à participer à cette réalité virtuelle.

Yang Fudong_The Half
Yang Fudong_The Half


Artistes participants : Cao Fei, Chen Qiulin, Chen Shaoxiong, Chu Yun, Huang Yong Ping, Hu Xiangqian, Institute of Sound (curated by Ou Ning), Jia Zhang-Ke, Kan Xuan, Lee Mingwei, Liang Wei, Liu Wei, Lu Chunsheng, Qiu Anxiong, Wang Jian Wei, Xu Zhen, Xue Tao, Yang Fudong, Zhang Ding, Zhang Peili, Zhou Tao

Zhang Ding_N Kilometers
Zhang Ding_N Kilometers


www.mudam.lu