Floriane de Lassée : Inside Views
Floriane de Lassée
Inside Views
R.B., le 5 mai 2008
Floriane de Lassée - Inside Views_Shanghai 2006
Floriane de Lassée - Inside Views_Shanghai 2006


Marquée par son expérience "américaine », elle ne cesse d’explorer la société de consommation, la répétition, la multitude, dans des compositions où la profusion de couleurs, de lignes et de lumières rappellent des compositions graphiques à la limite de l’abstraction. Depuis 2005, elle "prend de la hauteur" et étudie l’architecture des mégalopoles la nuit (New York, Paris puis Shanghai). Qui n'a jamais été intrigué par la lumière des fenêtres luisant dans la nuit? Qui n'a jamais souhaité entre-apercevoir les histoires et les intrigues de la vie quotidienne fourmillant dans l'immeuble d'en face? Les paysages urbains de Floriane de Lassée se déclinent comme autant de visions froides et impersonnelles d'une ville tentaculaire, que quelques fugitives silhouettes réchauffent de leur humanité. D'une fenêtre à l'autre, les yeux sont rivés sur la captivante activité urbaine ; c'est la nuit. Les photographies de Floriane de Lassée pratiquent une ouverture sur des métropoles lumineuses et opulentes. La photographe enregistre leur expansion, leur volubilité. Lieu par excellence de la circulation des biens et des hommes, la ville incite aux déambulations : notre regard dans l'image va et vient incessamment, tandis que les baies vitrées, d'où sont pris les clichés, nous renvoient à notre propre solitude face au spectacle du monde.

Floriane de Lassée_Inside Views
Floriane de Lassée_Inside Views


Floriane de Lassée - Inside Views_Shanghai 2006
Floriane de Lassée - Inside Views_Shanghai 2006


Cette tension n'endosse pas le nom de New York, Tokyo, Shanghai, Moscou ou Paris où Floriane de Lassée a transporté sa chambre photographique depuis 2005. Elle est symptomatique des cités de la démesure dont les visages sont presque interchangeables. A la ville générique répond une numérotation distanciée des clichés qui coupent court à la singularisation et à l'anecdotique. « Je ne photographie pas des villes, mais La Ville, une sorte de ville imaginaire qui habite chaque mégalopole. » La ville a souvent été exploitée par les artistes ; de Charles Baudelaire à Michel Butor, de Eugène Atget à Axel Hütte, elle est un topos fécond souvent associé à la modernité. En contrepoint, les photographies de Floriane de Lassée offrent la possibilité de goûter à l'évasion, rêverie incontrôlée d'un esprit happé par la lumière artificielle. « Patiemment, j'attends l'intimité de la nuit. »

Floriane de Lassée_Inside Views_Tokyo, 2006
Floriane de Lassée_Inside Views_Tokyo, 2006


Floriane de Lassée_Inside Views_Tokyo, 2006
Floriane de Lassée_Inside Views_Tokyo, 2006


Floriane de Lassée_Inside Views_Tokyo, 2006
Floriane de Lassée_Inside Views_Tokyo, 2006


A partir de ces visions de la vie des autres, l'artiste construit des mises en scène captées par des temps de pose pouvant aller jusqu'à dix minutes. Après avoir disposé son appareil photo sur le toit d'un immeuble, elle l'abandonne pour aller s'installer à la fenêtre ou sur le balcon du building d'en face. Elle est ainsi auteur et sujet de ses photographies, elle est aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur des gratte-ciel qui la fascinent. Afin de rendre son travail unique et de se démarquer de la photographie publicitaire qui, elle aussi, raffole des vues nocturnes, Floriane de Lassée jongle avec les formes, la luminosité et les couleurs pour produire des images graphiques et harmonieuses. Généralement, un élément fort apparaît au premier plan tandis que l'arrière-plan rappelle un décor de théâtre.

Floriane de Lassée_Inside Views_Tokyo, 2006
Floriane de Lassée_Inside Views_Tokyo, 2006


Floriane de Lassée_Inside Views_Paris, 2006
Floriane de Lassée_Inside Views_Paris, 2006


Floriane de Lassée - Inside Views_Shanghai 2006
Floriane de Lassée - Inside Views_Shanghai 2006


Chaque cliché est pensé pour devenir une sorte de jeu visuel. La ville apparaît dans son imposante majesté, déploie sa beauté froide. Mais dans cet océan de vitres, de béton et de fer, se glissent des silhouettes dont la présence réchauffe l'impassible mégalopole de leur humanité. Ces personnages semblent perdus dans leurs pensées et on ne peut s'empêcher de leur imaginer une identité ou d'inventer le scénario de leur vie. Floriane de Lassée est diplômée de l'École Penninghen/ESAG (Paris) et de la School of the International Center of Photography (New York City). En 2005, la série des « Nightviews » a gagné le Grand Prix du magazine américain PDN, puis a été exposée à Paris, New York et Moscou. En Juillet 2006 et 2007, son travail a fait partie de la sélection des Voies Off du Festival de Photographie d'Arles. En 2007, elle est lauréate du Nazraeli Press Award; en 2008, le Musée Carnavalet la présente au concours international « ICP Infinity Award » .

Floriane de Lassée_Inside Views_Paris, 2006
Floriane de Lassée_Inside Views_Paris, 2006


Floriane de Lassée_Inside Views_New York, 2005
Floriane de Lassée_Inside Views_New York, 2005


Floriane de Lassée - Inside Views Jusqu’au 24 mai 2008

www.galeriephilippechaume.com