Michael Craig-Martin : Père du Brit-Art
Michael Craig-Martin
Père du Brit-Art
Lola James, le 28 janvier 2008
Michael Craig-Martin
Michael Craig-Martin


« Mon travail est à la fois simple et élaboré... Ma conception de la société est que les choses qui nous unissent se trouvent à un niveau très simple, au niveau des actes ordinaires qui nous sont nécessaires pour survivre ».

Michael Craig-Martin expose ses mots-images colorés et incisifs à la Gagosian Gallery à Londres. Réparties sur deux pièces de la Gagosian Gallery, les peintures de Michael Craig-Martin (67 ans) interpellent visuellement le visiteur, qui regrette parfois de ne pas avoir emporté de lunettes de soleil tant les couleurs de ses mots-images sont vives. Cet ancien professeur d'art au Goldsmiths College, Michael Craig-Martin fut l'enseignant du très célèbre Damien Hirst et longtemps considéré comme "le père du Brit-Art". Moins bien côté depuis, son travail percutant, un peu cynique, reste passionnant à découvrir - notamment pour les graphistes - pour son esthétique et son travail sur le sens que nous donnons aux élements les plus anodins de notre quotidien.


Michael Craig-Martin_Blue
Michael Craig-Martin_Blue


Sur ses toiles, il dessine d'un trait fin des chaises, bouteilles, ceintures ou parapluie, autant d'objets simplement utiles qu'il marie à des lettres enchevêtrées qui, ensemble, forment des mots-images chocs tels que WAR (guerre), SEX ou GOD (dieu). Une juxtaposition qui interpelle sans toujours faire sens mais qui, d'un point de vue purement esthétique, présente un intérêt en soi avec leur esprit pop et pêchu.

Michael Craig-Martin_Blue
Michael Craig-Martin_Blue


Michael Craig-Martin_RA
Michael Craig-Martin_RA


Né à Dublin (Irlande) en 1941, Michaël Craig-Martin a grandi aux Etats-Unis où il étudie l’art et d’architecture à l’Université de Yale. Il est alors influencé par l’art conceptuel, le minimalisme et les ready-made de Marcel Duchamp. En 1966, il revient en Europe où il devient l’une des figures emblématiques de la première génération d’artistes conceptuels britanniques. Utilisant la technique des ready made, Michaël Craig Martin crée sa première oeuvre importante, Oak tree (conservée à la Tate Gallery à Londres) en 1973. De 1974 à 1988, il enseigne au Goldsmith’s College de Londres et il exerce alors une grande influence sur les jeunes générations et plus particulièrement sur les « Young British Artists ».

Michael Craig-Martin_A
Michael Craig-Martin_A


Michael Craig-Martin_R
Michael Craig-Martin_R


Michael Craig-Martin_Wallpaper Orange
Michael Craig-Martin_Wallpaper Orange


En raison des limites inhérentes à l’utilisation des objets réels, l’artiste se tourne vers le dessin stylisé des objets domestiques quotidiens qu’il transpose sur des murs. Il instaure ainsi un nouveau dialogue entre la représentation et la réalité dans l’art, et renouvelle la nature morte. Pour Michaël Craig Martin, « les objets fonctionnent de la même façon que les mots d’une langue. »

Michael Craig-Martin_Football Boot
Michael Craig-Martin_Football Boot


Michael Craig-Martin_Henninger
Michael Craig-Martin_Henninger


Michael Craig-Martin_Intimate Relations Safety Pin
Michael Craig-Martin_Intimate Relations Safety Pin


De nombreuses expositions lui ont été consacrées en Europe (notamment au Centre Pompidou en 1994) et aux Etats-Unis où il a plus particulièrement créé spécialement un mur pour le Musée d’Art Moderne à New York. Il a présenté récemment une oeuvre monumentale au Magasin-Centre national d’art contemporain à Grenoble. Une importante rétrospective lui a été consacrée à Dublin en 2006 et à la Kunsthaus Bregenz, Autriche .

Michael Craig-Martin_Hearing things
Michael Craig-Martin_Hearing things


Il est honoré par des installations permanentes à la Regents Place, Londres et au The Laban Center, Greenwich, une collaborator avec les architectes Herzog & De Meuron. Michaël Craig-Martin vit et travaille à Londres.

www.michaelcraig-martin.com