Nipa Doshi + Jonathan Levien : Le Ying & Yang du design industriel  londonien
Nipa Doshi + Jonathan Levien
Le Ying & Yang du design industriel londonien
B.D., le 11 septembre 2007
Nipa Doshi et Jonathan Levien
Nipa Doshi et Jonathan Levien


Elle est indienne. Il est anglais. Ils se sont rencontrés au Royal College of Art à Londres, se sont formés chez David Chipperfield et SCP pour elle, Ross Lovegrove pour lui, les ont quittés, se sont mariés et ont fondé Doshi Levien Design.

Nipa Doshi et Jonathan Levien
Nipa Doshi et Jonathan Levien


Nipa Doshi et Jonathan Levien
Nipa Doshi et Jonathan Levien


Nipa Doshi et Jonathan Levien_Mosaic
Nipa Doshi et Jonathan Levien_Mosaic


Pour Habitat, ils ont dessiné des verres et des couverts. Pour Tefal, ils ont conçu une collection de tajine, wok et cocotte aux dessous joyeux qui mixent les traditions culinaires de plusieurs pays. Sur le stand Moroso au salon du meuble de Milan, ils présentaient trois projets : “Charpoy”, une banquette-lit à l'indienne, “Chaupar”, une table basse et “Chai”, “Stationery” et “Bata” un set de coussins aux broderies originales et joyeuses. Elle, aime la rue indienne, les marchés, l'usage spontané de la couleur et le mélange irrévérencieux des matières, les filles du Bengale qui parlent moitié bengali moitié cockney.

Nipa Doshi et Jonathan Levien_Bases pour Tefal
Nipa Doshi et Jonathan Levien_Bases pour Tefal


Nipa Doshi et Jonathan Levien_Glasses
Nipa Doshi et Jonathan Levien_Glasses


Nipa Doshi et Jonathan Levien_Swallow
Nipa Doshi et Jonathan Levien_Swallow


Nipa Doshi et Jonathan Levien_Charpoy pour Moroso
Nipa Doshi et Jonathan Levien_Charpoy pour Moroso


L'inspiration lui vient quand les opposés se rejoignent. Lui, aime les chaussures et les instruments de musique, tout ce qui fait l'expression même de l'humanité. Il représente l'occident, elle représente l'orient et en accord avec Moroso, ils ont travaillé à associer les contraires, à rassembler les opposés, fabrication artisanale et fabrication industrielle dans ce projet plein de fraîcheur et de poésie. “La globalisation et la mondialisation sont perçues comme la destruction des cultures locales et des ressources naturelles”, explique Nipa. “Nous aimons au contraire envisager cette mondialisation comme le moyen d'exploiter la diversité des cultures et de briser la standardisation.

Nipa Doshi et Jonathan Levien_Charpoy pour Moroso
Nipa Doshi et Jonathan Levien_Charpoy pour Moroso


Nipa Doshi et Jonathan Levien_Charpoy pour Moroso à Milan
Nipa Doshi et Jonathan Levien_Charpoy pour Moroso à Milan


Nipa Doshi et Jonathan Levien_Charpoy pour Moroso
Nipa Doshi et Jonathan Levien_Charpoy pour Moroso


Nipa Doshi et Jonathan Levien_Stethoscope
Nipa Doshi et Jonathan Levien_Stethoscope


” Les dessins du matelas coton et soie de “Charpoy”, également brodés des noms des femmes indiennes qui l'ont réalisé, contrastent avec la structure portante en bois laqué noir réalisée dans les usines italiennes. La table basse en Corian® reprend une scène du Mahabharata, le célèbre poème indien. Sur les coussins, un imaginaire joyeux : des ustensiles à faire le thé, des accessoires Alessi, ou la chaussure favorite de Jonathan, achetée en Inde pour la modique somme de trois euros. Une mixité inspirée.

Nipa Doshi et Jonathan Levien_Doctor Bag
Nipa Doshi et Jonathan Levien_Doctor Bag


Nipa Doshi et Jonathan Levien_Charpoy pour Moroso
Nipa Doshi et Jonathan Levien_Charpoy pour Moroso


Nipa Doshi et Jonathan Levien_Window
Nipa Doshi et Jonathan Levien_Window


Nipa Doshi et Jonathan Levien_Dress Doshi
Nipa Doshi et Jonathan Levien_Dress Doshi


Nipa Doshi et Jonathan Levien_Rroke
Nipa Doshi et Jonathan Levien_Rroke


www.doshilevien.com