Edward Steichen : Maître de la photographie
Edward Steichen
Maître de la photographie
Valerio D‘Alimonte, le 4 septembre 2007
Edward Steichen_Portrait
Edward Steichen_Portrait


Edward Steichen (1879, Luxembourg 1973, Etats-Unis) était un des personnages les plus importants de la photographie du XXe siècle. Artiste, photographe commercial et militaire, puis curateur, il a marqué l’évolution
de la photographie pendant près de 60 ans, en passant du pictorialisme vers la photographie de publicité et le documentaire.


Edward Steichen_Mère et enfant
Edward Steichen_Mère et enfant


Edward Steichen_Norma Shearer
Edward Steichen_Norma Shearer


Edward Steichen_Greta Garbo
Edward Steichen_Greta Garbo


Né en 1879 à Bivange au Luxembourg, il part avec sa famille, à l’âge de deux ans, aux Etats-Unis. A seize ans, il découvre la photographie artistique et, à vingt et un ans, se fait remarquer à l’occasion de l’exposition « The New School of American Photography ». Repéré par le photographe Clarence White, il est aussitôt recommandé à Alfred Stieglitz qui ne tarde pas à lui acheter quelques clichés.

En 1900, Edward Steichen entreprend un séjour de plusieurs années à Paris et découvre les avant-gardes européennes. Il a l’occasion de visiter l’Exposition universelle et de découvrir l’oeuvre d’Auguste Rodin. Impressionné par le talent du sculpteur, il décide de le rencontrer à Meudon.


Edward Steichen_Ico
Edward Steichen_Ico


Edward Steichen_Greta Garbo
Edward Steichen_Greta Garbo


Edward Steichen_Heavy Lillies_1935
Edward Steichen_Heavy Lillies_1935


En 1902, Edward Steichen co-fonde la Photo Secession de New York et participe activement à la revue Camera Works. En 1906, Alfred Stieglitz l’expose dans sa galerie 291. A partir de l’année suivante, il sert d’intermédiaire entre les deux continents : il donne à plusieurs artistes européens l’occasion d’exposer à New York. Pendant la Première Guerre mondiale, Edward Steichen intègre le service photographique de l’armée de l’air française. En 1922, il décide de détruire sa production picturale et de quitter Voulangis (à proximité de Paris).


Edward Steichen_Mary Steichen_1920
Edward Steichen_Mary Steichen_1920


En 1923, le groupe Condé Nast le nomme directeur de la photographie ; Edward Steichen a alors sous sa responsabilité deux prestigieuses revues : Vogue et Vanity Fair. La même année, il intègre l’agence publicitaire Walter Thompson et fonde un studio à New York (il ne tarde pas à se faire connaître avec ses portraits).

Edward Steichen_Woman Hat with Bouquet of Flowers_1940
Edward Steichen_Woman Hat with Bouquet of Flowers_1940


Edward Steichen_Ammann_George Washington Birdge
Edward Steichen_Ammann_George Washington Birdge


Dans les années 1930, Edward Steichen publie un livre de photo pour enfants intitulé The First Picture Book (1930) et ferme son studio (1938). Une exposition au musée d’Art moderne de Baltimore lui donne un statut d’artiste à part entière.

Edward Steichen_Vogue cover
Edward Steichen_Vogue cover


Pendant la Seconde Guerre mondiale, Edward Steichen intègre une section de photographes au sein de l’aéronavale ; il embarque sur porte-avions Lexington (1943), se voit confier une exposition « Road to Victory » au MoMA… Au sortir du conflit, il prend la direction du département photographique de l’emblématique musée new-yorkais. Son exposition « The Family of Man » (1955) avec trois cent cinquante photos sur les thèmes du pacifisme et de l’humanisme lui attribue une envergure internationale : elle voyage dans trente-sept pays (dont l’URSS) et est admirée par plus de neuf millions de visiteurs. Inscrite au patrimoine mondial de l‘UNESCO, une reconstitution de cette exposition est installée depuis 1994 au Château de Clervaux (Luxembourg).

Edward Steichen_US Marines
Edward Steichen_US Marines


Edward Steichen_Commendation
Edward Steichen_Commendation