RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Ieoh Ming Pei
Architecte d’exception. Mort à 102 ans
F.C. + PCF, le 18 mai 2019
Ieoh Ming Pei/Deutsches Historisches Museum_PCFP
Ieoh Ming Pei/Deutsches Historisches Museum_PCFP
 
En 1962, il quitte Webb and Knapp ; il avait dès 1958 créé la firme Pei and Associates, qui devint Pei and Partners en 1966 et compta à certains moments près de trois cents employés, dont plusieurs dizaines d’architectes. Il pratique alors une manière sèche et nette, inspirée du purisme de Mies van der Rohe, sensible dans sa transparente maison de week-end de la région de Westchester (1952). Ses tours de Kips Bay Plaza à New York (1960 et 1965), influencées par le célèbre Lake Shore Drive de Mies mais où le béton armé remplace le métal, constituèrent le prototype d’une série de réalisations d’expression sobre, qu’on retrouve à Society Hill, dans le grand ensemble de New York University (1966), au Earth Sciences Center du M.I.T. (1964) ou, à un moindre degré, aux Harbor Towers du port de Boston (1973).

Ieoh Ming Pei/Pyramide du Louvre, Paris © www.jeanrond-photo.com
Ieoh Ming Pei/Pyramide du Louvre, Paris © www.jeanrond-photo.com
 
Puis il s’oriente vers la plasticité plus généreuse de Le Corbusier, étudie l’œuvre d’Aalto et celle de Kahn, s’évadant quelque peu d’une orthogonalité qui l’avait généralement tenu dans son carcan. Les musées qu’il bâtit alors à Syracuse (Everson Museum of Art, 1964), à Des Moines dans l’Iowa (1968), à la Cornell University d’Ithaca (1973), furent pour lui l’occasion d’expérimenter des volumes à la géométrie forte et pure, avec de grandes surfaces aveugles, des porte-à-faux, une décomposition sculpturale des masses et un usage contrôlé du rythme et de la proportion des percements. Le centre des recherches atmosphériques de Boulder, dans les montagnes Rocheuses du Colorado (1967), regroupe des volumes scandés, asymétriques, dans un site superbe où l’ombre et la lumière se disputent les grandes surfaces de béton rose. Auteur à la fin des années 1960 du terminal Kennedy de New York et d’une tour de contrôle pentagonale qui sera répétée sur vingt-cinq ou trente autres aéroports, Pei poursuit sa quête d’expressivité plastique dans l’ensemble du Christian Science Center de Boston (1975) et dans la haute façade oblique de l’hôtel de ville de Dallas (1977). Au tournant des années 1980, deux édifices ont assis sa réputation : la bibliothèque-mémorial Kennedy de Dorchester, en face de Boston, où un prisme triangulaire pénètre un cube de verre sombre, et l’aile est de la National Gallery de Washington, dont le parti architectural, la rencontre de deux triangles autour d’un immense hall sous verrières – monolithique et ouvert, massif et splendide de finesse – est d’une impeccable maîtrise.

Ieoh Ming Pei/spiral staircase, The Louvre, Paris_VD.
Ieoh Ming Pei/spiral staircase, The Louvre, Paris_VD.
 
<   1  2  3  4   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online