RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Sirine Fattouh
Perdu - Gagné + Le Remake
Stéphanie Dadour, le 2 novembre 2009
Sirine Fattouh_Fattouh Sirine/Perdu:Gagné, 2009_Courtesy of the artist
Sirine Fattouh_Fattouh Sirine/Perdu:Gagné, 2009_Courtesy of the artist
 
Si au départ, l’artiste avait l’intention d’interroger quotidiennement plusieurs femmes, elle s’est vite rendue compte qu’il fallait consacrer davantage de temps avec ses protagonistes afin de les mettre à l’aise et de leur permettre de s’exprimer. Les vidéos qu’elle a enregistrées présentent une mosaïque riche en histoires personnelles, singulières mais universelles puisqu’elles partagent les expériences de la guerre, de l’amour, de la mort, de la famille, de l’émancipation et de la condition des femmes.

Tournant le dos au reste de l’exposition, l’installation de Fattouh en forme de U, marque le visiteur grâce aux cent portraits de femmes exposés sous forme de Polaroids encadrés. De part et d’autre, les deux vidéos de quatre vingt dix minutes chacune, défilent sur des écrans plasmas.


Sirine Fattouh_Fattouh Sirine/Perdu:Gagné, 2009_Courtesy of the artist
Sirine Fattouh_Fattouh Sirine/Perdu:Gagné, 2009_Courtesy of the artist
 
Loin d’être de simples interviews, ces vidéos engagent un certain protocole d’action et de montage.  Ainsi, les intentions de Fattouh en tant que femme, en tant qu’artiste et en tant que femme-artiste ont permis aux personnes interrogées de s’exprimer, de s’adresser à elle et en l’occurrence, à nous.  Quoique son travail soit principalement en arrière de la caméra, il devient clair qu’il est en lien direct avec l’artiste qui tente de retrouver sa propre identité en tant que femme libanaise à travers le sens des propos révélés.

En fait, les deux vidéos ont été éditées de manière à illustrer les réflexions et les jugements portés par l’artiste, à savoir ce qu’elle a l’intention ou pas de transmettre au public.  Si on a l’impression que l’artiste projette tous les propos recueillis, force est de constater qu’il s’agit avant tout d’une sélection qui esquisse son point de vue, soit une perspective qu’elle souhaite révéler.


Sirine Fattouh_Fattouh Sirine/Perdu:Gagné, 2009_Courtesy of the artist
Sirine Fattouh_Fattouh Sirine/Perdu:Gagné, 2009_Courtesy of the artist
 
Les témoignages sont captés de la même manière et suivent un certain protocole : la rencontre, le cadrage fixe qui attire notre attention sur le discours et puis le montage.  Le traitement de l’image et la position du cadre sont identiques tout au long de l’enregistrement afin de placer toutes les femmes au même niveau et par le fait même, de transformer ces vidéos en plateforme publique d’expression.  Quoique les cadres des photographies exposés adoucissent l’œuvre, le style radical employé par l’artiste et le minimum de moyens confèrent aux vidéos une esthétique particulière qui engage un discours politique, un parti pris qui focalise l’attention du spectateur sur les propos recueillis.

<   1  2  3   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online