RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Richard Avedon
Photographies 1946 - 2004
Helle Crenzien + Marta Gili, le 7 avril 2008
Richard Avedon_Björk, musicienne_New York, 2 juin 2004_© 2008 the Richard Avedon Foundation
Richard Avedon_Björk, musicienne_New York, 2 juin 2004_© 2008 the Richard Avedon Foundation
 
Richard Avedon commence à travailler pour Harper’s Bazaar dès 1945, avant de rejoindre Vogue en 1966. Il métamorphose la photographie de mode, trop statique et compassée à ses yeux, en privilégiant le mouvement et la mise en scène des mannequins dans des lieux publics : parcs, boîtes de nuit, magasins. Il veut ainsi recréer des situations de la vie mondaine et donner l’impression que, comme dans le photojournalisme, ses photographies sont prises à l’improviste et sur le vif. Après la seconde guerre mondiale, la suprématie de New York imposait que les photographes de mode fassent le voyage à Paris pour photographier les collections européennes. C’est ainsi que jusqu'en 1984, il photographie les créations des grandes maisons de couture parisiennes. Dans les années soixante, Richard Avedon revient au studio et au fond neutre afin de mieux valoriser la beauté et les mouvements du sujet.

Richard Avedon_Alberto Giacometti_Paris, 6 mars 1958_© 2008 the Richard Avedon Foundation
Richard Avedon_Alberto Giacometti_Paris, 6 mars 1958_© 2008 the Richard Avedon Foundation
 
Parallèlement à ses photographies de mode, Richard Avedon réalise de très nombreux portraits, genre dont il va révolutionner les codes, à l’instar de l’autre grand photographe américain, Irving Penn. Plus radical que Penn, il fait voler en éclat l'image d'icône des stars du spectacle, de la littérature, de l'art et de l’élite politique des États-Unis : ses portraits donnent à voir toutes les facettes de la personnalité de ses modèles, pourtant si habitués à maîtriser les codes de représentation. L’utilisation de fonds blancs, le dépouillement de la composition, contribuent à mettre en valeur une interprétation psychologique de chacun. D’une façon générale, Avedon cherche à rendre la nature des choses plutôt que de les reproduire superficiellement. Lors des séances de pose, il recherche le moment très spécial pendant lequel il arrive à capter et à figer l’intensité psychologique qui émane du sujet. Pour lui, photographier "c’est défier la séduction d’un visage et établir un rapport entre la présence vitale de l’autre et la sienne, c’est-à-dire trouver l’instant où tout converge et tout advient."

Richard Avedon_Jean Shrimpton, robe du soir de Cardin_studio de Paris, janvier 1970_© 2008 the Richard Avedon Foundation
Richard Avedon_Jean Shrimpton, robe du soir de Cardin_studio de Paris, janvier 1970_© 2008 the Richard Avedon Foundation
 
<   1  2  3   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online