RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Andrea Branzi
Open Enclosures
Linda Chenit, le 18 février 2008
Andrea Branzi_Gazebo maquette, 2007_Fondation Cartier
Andrea Branzi_Gazebo maquette, 2007_Fondation Cartier
 
Les installations présentées à la Fondation Cartier illustrent l’un des questionnements du designer : comment réinventer l’architecture après l’épuisement de celle-ci ? Selon lui, l’architecture moderne, en privilégiant les formes fermées et en rationalisant les édifices, a perdu le contact avec «les besoins et comportements intimes de ses utilisateurs» mais aussi avec les besoins d’une société « fluide» basée sur l’électronique et les services. Embrassant les réalités duelles du naturel et de l’artificiel, de l’industriel et de l’artisanal, les oeuvres de Branzi s’efforcent de refléter les complexités de la société contemporaine et incitent le visiteur à repenser sa relation avec l’environnement construit.


Andrea Branzi_Ellisse grande maquette_Fondation Cartier
Andrea Branzi_Ellisse grande maquette_Fondation Cartier
 
Pour sa première installation, le designer a construit une mystérieuse ellipse à l’aide de techniques proches de l’artisanat. Avec le verre et le métal, il entrelace différents matériaux - plantes, arbres, chanvre - et crée une structure hybride mariant le naturel et l’artificiel. Trois sièges de la série Domestic Animals (1985), associant éléments de menuiserie industrielle et bois de bouleau brut, sont placés à l’intérieur de l’ellipse comme un écho à la nature duelle de la structure ellemême. Branzi utilise le tissage - technique traditionnelle de la fabrication de la toile - pour construire une paroi légère et perméable.

Andrea Branzi_Ellisse, 2007_Fondation Cartier
Andrea Branzi_Ellisse, 2007_Fondation Cartier
 
Rarement utilisé en construction, le tissage est pourtant employé ici afin de créer une surface flexible et démontable. Loin d’une vision de l’architecture envisagée comme un système de modules fermés, ce travail exprime les idées de transparence et de pénétrabilité. Dépourvue de fonction définie, l’ellipse soulève davantage de questions qu’elle n’en résout: habitat collectif? Jardin clos? Simple treillis? De par son double statut de sculpture et de construction, elle se trouve à la frontière entre architecture et design. Illustrant l’idée de système «ouvert», l’ellipse se prête à tous les possibles imaginables par l’esprit.

<   1  2  3   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online